800 millions d'euros de fraude au moyen de paiement en 2016 en France

800 millions d'euros de fraude au moyen de paiement en 2016 en France©Boursier.com
A lire aussi

Boursier.com, publié le mardi 18 juillet 2017 à 15h10

La fraude aux moyens de paiement scripturaux émis en France a représenté en 2016 un montant global d'environ 800 millions d'euros, selon l'Observatoire de la sécurité des moyens de paiements, qui publie mardi son premier rapport annuel. "Si cette somme peut sembler relativement modeste au regard des flux de paiement échangés annuellement en France, de l'ordre de 27.000 milliards d'euros, elle représente une charge substantielle supportée par les utilisateurs et les fournisseurs de services de paiement", expliquent les auteurs de ce rapport.

La carte de paiement, qui reste le moyen de paiement privilégié des Français (utilisé dans près de la moitié des transactions scripturales), supporte plus de la moitié de la fraude aux moyens de paiement scripturaux émis en France. L'an dernier, le montant a atteint environ 400 millions d'euros pour les cartes françaises (pour un taux de fraude de 0,064%).

Surtout la carte bancaire

Cette fraude est concentrée sur les paiements à distance, essentiellement sur internet, "qui supportent les deux tiers du montant de la fraude alors qu'ils ne représentent que 12% des transactions", explique l'Observatoire. Elle affecte plus fortement les transactions transfrontalières (60% du total) que les transactions nationales (15%).

Au niveau national, le montant de fraude sur les transactions a diminué d'environ 4% l'an dernier, ce qui constitue une première depuis 2000. L'usage de ce moyen de paiement continue à croître de 6%, porté notamment par le développement du paiement sans contact. Le taux de fraude sur les cartes est en repli pour la seconde année consécutive sur l'ensemble des usages : paiement de proximité (à 0,008 %, dont 0,020 % pour les paiements sans contact), paiement à distance (0,199 %) et retraits aux distributeurs automatiques (0,029 %).

Le chèque est le second moyen de paiement le plus touché par la fraude, à hauteur de près de 272 millions d'euros en 2016 (soit un taux de fraude de 0,025 %). Les virements supportent un montant de fraude plus faible, de l'ordre de 86 millions d'euros en 2016, et sont proportionnellement beaucoup moins touchés que la carte ou le chèque avec des taux de fraude plus de soixante fois inférieurs à ces derniers.

 
0 commentaire - 800 millions d'euros de fraude au moyen de paiement en 2016 en France
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]