Affaire Ferrand : l'avocat à l'origine de l'opération immobilière parle "d'enfumage"

Affaire Ferrand : l'avocat à l'origine de l'opération immobilière parle "d'enfumage"©Boursier.com
A lire aussi

Boursier.com, publié le lundi 29 mai 2017 à 12h05

'Le Parisien' publie ce lundi un témoignage embarrassant pour Richard Ferrand, le ministre de la Cohésion des territoires, qui aurait signé la promesse de vente des locaux loués par sa compagne aux Mutuelles de Bretagne alors qu'il dirigeait au même moment la mutuelle.

Selon l'avocat à l'origine de l'opération immobilière, la promesse de vente comportait une condition suspensive, "la conclusion d'un bail commercial avec une SCI devant substituer Richard Ferrand et les Mutuelles de Bretagne", précise le quotidien. "Le 23 décembre 2010, un compromis de vente est signé (...) (par) Richard Ferrand en son nom propre", déclare Alain Castel dans le journal.

"Appeler un chat un chat"

"J'ai tout de suite compris la manoeuvre, et cela m'avait choqué à l'époque. Richard Ferrand allait louer l'immeuble à la mutuelle et il allait s'enrichir avec tous les travaux à la charge de celle-ci. Il faut appeler un chat un chat", dénonce l'avocat, ancien bâtonnier de Brest à la retraite et spécialisé dans les recouvrances de créances.

Dans son édition de mercredi, le Canard enchaîné a révélé que les Mutuelles de Bretagne, que le ministre de la Cohésion des territoires a dirigées jusqu'en 2012, avaient loué à partir de 2011 des locaux commerciaux appartenant à sa compagne pour un loyer annuel de 42.000 euros.

Conflit d'intérêt ?

Richard Ferrand se défend en assurant avoir signé le compromis uniquement "parce que les parties adverses avaient besoin de l'engagement d'un acquéreur pour lever un problème". "J'ai hésité", rapporte le ministre, précisant avoir accepté sachant que "cela n'engageait ni la mutuelle, ni moi-même". Il assure que dans ce dossier il n'y avait pas de conflit d'intérêt".

"Je ne suis ni marié, ni pacsé avec Sandrine Doucen. Avec ma compagne, nous ne vivons pas sous le régime matrimonial. Nous n'avons pas de patrimoine commun. On peut se séparer demain, chacun gardera ses biens. Je ne suis pas partie de l'affaire."

De son côté, Alain Castel parle d'"enfumage". "La vraie question c'est pourquoi Richard Ferrand n'a pas fait acheter l'immeuble par la mutuelle. C'était l'intérêt de celle-ci. Elle faisait un prêt, engageait des travaux et se retrouvait quinze ans plus tard propriétaire d'un bien largement fructifié. Or là, c'est la compagne de Richard Ferrand qui se retrouve dans cette position. C'est un schéma moins éthique", selon lui.

Pas d'enquête

Le Premier ministre Edouard Philippe a exclu vendredi la démission de Richard Ferrand, renvoyant aux électeurs le choix de sanctionner ou non le ministre de la Cohésion des territoires fragilisé par les révélations du Canard enchaîné. Ce proche d'Emmanuel Macron est aussi fragilisé par le fait qu'il avait embauché son fils pendant plusieurs mois, en 2014. Ni le Parquet national financier, ni le parquet de Brest n'entendent ouvrir d'enquête sur ces deux volets.

 
9 commentaires - Affaire Ferrand : l'avocat à l'origine de l'opération immobilière parle "d'enfumage"
  • avatar
    zibeurg -

    L'opération (ou le scandale) est très clairement expliquée par l'avocat. Au-delà des motifs pour lesquels il prend position aujourd'hui, il reste que les faits sont les faits. Enrichissement personnel au détriment d'une mutuelle. Il faut noter que c'est un enrichissement où les protagonistes ont limité les risques à 0. En effet, la SCI n'a été créée qu'à partir du moment où la mutuelle avait pris l'engagement de louer les locaux concernés. Dès lors, la banque a prêté 100% de la somme nécessaire à l'achat des locaux.
    La conclusion de tout cela ? Il y a les arguments de campagne électorale et le fonctionnement "normal" d'un système où la spéculation immobilière est légale.

  • avatar
    flom26 -

    Deux poids, deux mesures.... un premier ministre qui ne donne pas sa déclaration de patrimoine ou fait certains oublis... un ministre qui fait gagner de l'argent à sa femme (oups... erreur), ils ne sont ni mariés ni pacsés... sa compagne.... et rien de choquant dans tout cela.....
    Avec la pseudo-gauche ou pseudo-droite, tout est possible et ce n'est pas grave ou illégal
    Avec la droite ou LR, c'est directement les enquêtes et les juges.... BIZARRE NON ?????
    D'ailleurs très divertissant que l'on nous reparle aujourd'hui de Mr Fillon qui va chez le juge... Ne voudrait - on pas faire oublier LE SCANDALE FERRAND /
    Et ce cher Mr Bayrou avec sa loi sur la moralisation .... Ne voudrait -il pas nous donner son avis sur la question ou bien est il devenu muet depuis sa nomination ????

  • avatar
    F2294 -

    Cet avocat n'a rien dit lorsqu'il a participé à cette opération pour laquelle il a vraisemblablement touché des honoraires, pourquoi aujourd'hui trouve-t-il à redire ?

  • avatar
    jeanrage -

    Mais non, il ne peut pas être malhonnête puisqu'il est de la REM, le seul parti qui lave plus blanc que blanc un peu comme la lessive Nixon qui rendait la maison blanche et les "waters gais" !

  • avatar
    asterix54 -

    Il me semble qu'il y a peu, Mr Ferrand était très virulent à l'encontre de Fillon. Alors pour filon c'est un scandale, pour Ferrand un simple achat. Pourtant les 2, à des degrés différents se sont enrichis personnellement.
    Mr Ferrand doit présenter sa démission mais il ne le,fera pas car il est bien trop,prétentieux pour cela. Le 1er ministre a le,pouvoir de le,lui demander mais voilà lui aussi n'à pas voulu divulguer son patrimoine et à eu un blâme de la cour de la Haute autorité pour cela. Donc la décision finale appartient à notre nouveau président mais il est aux abonnés absent. Cela ne commence vraiment pas bien pour un gouvernement qui a fait de sa priorité l'éthique .
    J'étais vraiment curieux de voir comment agirait le président suite à une affaire et bien nous avons la réponse . Rien ne change quand on a les manettes donc mon choix est fait pour les prochaines législatives

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]