Air France : la CGT ne "cautionne pas", mais ne "condamne pas" les débordements

Air France : la CGT ne "cautionne pas", mais ne "condamne pas" les débordements©Boursier.com
A lire aussi

Boursier.com, publié le mercredi 07 octobre 2015 à 09h12

Le gouvernement a sévèrement condamné mardi, les actes de violence qui ont eu lieu en début de semaine au Comité d'entreprise d'Air France. Le Premier ministre, Manuel Valls a ainsi appelé les syndicats, dont il a rencontré les principaux responsables, à réprouver "sans ambiguïté" les incidents. Un appel qui n'a visiblement pas été entendu par la CGT. L'organisation ne cautionne pas "ce genre d'incidents" mais ne les condamne pas non plus. ce déchaînement politique et médiatique est démesurée (...) il faudrait un peu plus parler de la violence sociale", a estimé le secrétaire général du syndicat, Philippe Martinez au micro de 'France Info'.

L'Etat doit intervenir

Philippe Martinez a par ailleurs pointé du doigt l'attitude du gouvernement qui a refusé d'intervenir. "Chaque fois qu'il y a un plan de licenciement, cela devrait intéresser le gouvernement, surtout lorsqu'il est actionnaire", a-t-il estimé, ajoutant : "quand il y a des manifestations, on doit écouter les salariés (...) Aujourd'hui on a tendance a trop écouté le Medef". Mardi, le secrétaire d'Etat aux Transports, Alain Vidalies, a rappelé qu'Air France est une entreprise privée et qu'il revient aux partenaires sociaux et à la direction de renouer d'eux-mêmes le dialogue.

Le plan B présenté lundi en CCE - qui a donc dû être interrompu - prévoit la suppression de 2.900 emplois. Par ailleurs, les capacités long-courrier du transporteur devraient baisser de l'ordre de 10% entre 2015 et 2017. Cinq lignes seraient fermées et 35 fréquences hebdomadaires long-courrier devraient être stoppées. Après les débordements, le parquet de Bobigny a décidé d'ouvrir une enquête pour dégradations, entrave au fonctionnement du comité central d'entreprise (CCE) et violences en réunion.

 
102 commentaires - Air France : la CGT ne "cautionne pas", mais ne "condamne pas" les débordements
  • avatar
    zazinou -

    ne cautinne pas mais ne condamne pas , il se mouille pas le mec, doit avoir des racines Normandes

  • avatar
    soed17 -

    Martinez ,martinez ?????
    il est censé representer ou diriger QUOI???
    Un groupuscule de saboteurs ,grandes gueules mais petits cerveaux, qui cassent les entreprises et tapent maintenant sur les representants patronaux?
    Un "syndicat" de permanents nantis (voir le recasage des anciens secretaires et les gouts de luxe de Le Paon)qui n ont rien à secouer des problemes que rencontrent quotidiennement les entreprises?

  • avatar
    berthe63 -

    Il faut pourtant espérer que, si ceux qui sont coupables, sont des syndicalistes... Ils seront virés, malgré leur statut de syndiqué... Les syndicats n'ont pas tous les droits, même s'ils se les arrogent !!!

    avatar
    zazinou -

    soyez sans crainte pour eux le chantage à la grève va fonctionner et le gouvernement va plier comme d'ab. et ses gens n'ont pas grand chose à craindre

  • avatar
    Normand14 -

    Une triste image pour le monde ouvrier qui passe aux yeux du public pour un monde de voyous. Des sanctions doivent être prises. Les syndicats ne sont pas là pour inciter à la violence..Il y a d autres moyens de se faire entendre.
    La CGT ne condamne pas...un peu logique lorsqu'on voit ce qu'est devenu ce syndicat au fil du temps..On voit les magouilles de leur ancien leader il y a quelques temps..cela reflète un triste image d'un syndicat ouvrier.
    Un mandat syndical ne permet pas d'agir en toute impunité sans le respect des droits et des valeurs humaines..Il se sont comporter comme un certain parti d'extreme droite ...Pas étonnant que le syndicalisme diminue de jour en jour en France quand on voit cette attitude.
    Maintenant le problème Air France c est une autre affaire..on va hélas voir une suppression de cette glorieuse compagnie si personne ne s'entend... Swissair a disparu...qui l'aurait cru ?, Air France prend la même route, Hélas.
    Perdre un peu pour sauver l'ensemble..ca on ne sait pas faire en France.

  • avatar
    volaye -

    Mais que deviennent les leader syndicaux :
    "Les hauts responsables syndicaux, en fin de carrière, sont souvent nommés à des postes élevés, bien payés, dans des autorités étatiques ou privées. Bernard Thibault a ainsi été élu en juin dernier administrateur du Bureau International du Travail, à Genève, avec l'aide de François Hollande. Les grandes entreprises peuvent faire de même: le directeur de cabinet de Thibault, Bernard Saincy, a été par exemple nommé à un haut poste chez GDF-Suez, après avoir quitté la CGT. François Chérèque est le nouveau président de Terra Nova.L'ancien secrétaire général de la CFDT vient d'être intronisé inspecteur général des affaires sociales. Il percevra 7 257,55 euros net par mois.
    Ces nominations sont des cadeaux accordés aux dirigeants syndicaux pour services rendus ; or, quels services rendent-ils vraiment?
    Les syndicats reçoivent des sommes colossales, versées notamment par les entreprises
    "Pierre Mongin, à la tête de la RATP, n'aligne-t-il pas 16 millions par an, c'est-à-dire 7 de plus que ce que lui imposent les textes, dans la caisse syndicale? Durant plus de dix ans à la tête d'Air France, Jean-Cyril Spinetta a mis des sommes importantes à disposition de ses comités d'entreprise (3,1 % de la masse salariale). Un compte courant avait même été mis à disposition par l'entreprise pour éponger les dettes et la gestion hasardeuse du CCE.

    avatar
    oslost -

    heureusement que nous avons des personnes comme vous qui remettent les pendules à l'heure, et ce matin j'entendais que les syndicats ne représentaient plus rien, mais bloquaient tout, voilà à quoi ils servent, ils ne parlent pas non plus de leurs séminaires à la Réunion, ah si leurs adhérents connaissaient les magouilles qui ont toujours existé dans les syndicats, et je parle en connaissance de cause, ayant failli être licenciée pour avoir dénoncé des méthodes peu recommandables

    avatar
    oslost -

    Rappelons nous aussi l'affaire de l' IUMM qui avait une grande générosité avec des syndicats de la métallurgie, et certains se sont retrouvés Cadres pour les bons et loyaux services rendus, voire faire virer des personnes gênantes

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]