Air France : "le plan social peut-être évité", selon Manuel Valls

Air France : "le plan social peut-être évité", selon Manuel Valls©Boursier.com
A lire aussi

Boursier.com, publié le mercredi 14 octobre 2015 à 16h45

Le plan 'B' proposé par la direction d'Air France - faute d'accord avec les syndicats de pilotes - au début du mois et qui prévoit la suppression de 2.900 postes d'ici 2017 "peut-être évité", a estimé ce mercredi devant les députés, le Premier ministre, Manuel Valls, à l'occasion de la séance de questions posées au gouvernement.

Cela supposera une reprise du dialogue social, " et c'est le cas depuis quelques jours et je m'en réjouis", a-t-il fait valoir. "Chacun doit prendre ses responsabilités, à commencer par les pilotes pour que ne pèse pas sur l'ensemble des autres salariés, le poids des choix qui seront faits", a ajouté le Premier ministre.

Pas d'intervention dans le cadre de l'enquête

A la question posée par le député François Asensi (GDR) : "Allez-vous demander à Air France de lever les poursuites contre les salariés d'Air France ? Manuel Valls lui a opposé une fin de non-recevoir. "Nous prenons pleinement nos responsabilités (...) mais je ne peux pas affirmer ici la nécessité de l'indépendance de la justice (...) et vous dire 'oui' je vais agir pour empêcher je ne sais quelle action", a déclaré le Premier ministre. Les cinq salariés d'Air France qui ont été placés en garde à vue en début de semaine dans le cadre de l'enquête sur les violences du 5 octobre dernier doivent en effet être jugés le 2 décembre prochain pour violences en réunion par le tribunal correctionnel de Bobigny. Ils encourent jusqu'à trois ans de prison et 45.000 euros d'amende.

 
22 commentaires - Air France : "le plan social peut-être évité", selon Manuel Valls
  • avatar
    keys -

    Le pdg d'Air France s'est interrogé en public sur la notion des acquis sociaux, avec l'âge de la retraite, par exemple, mais aussi sur l'âge du travail des enfants... édifiants..... Mais tellement édifiant que l'augmentation de son salaire est passé à +72 %en 2014 avec 5300 licenciements en 2013 + 2900 postes d'ici 2017 . Voila le dialogue sociale du Gvt Hollande, en toute sérénité avec Valls ....au bal des hypocrites ....

  • avatar
    raven01 -

    bah ..!!!
    non applicationdu plan B.....

    pas grave, le plan C sera mis en route ...

    cette fois ce sera 5000 ou 10000 emplois qui sauteront...

    comme la survie d'AF est à ce prix ...

    et on dit merciki...???
    aux traitres et aux incapables politicards et syndicaleux pourris ..bien entendu...!!!

  • avatar
    PRUNUS -

    il n'y a que les imbéciles qui ne change pas d'avis ! ! ! le problème c'est qu'il en change souvent ! pauvre France !

  • avatar
    cestpire -

    Pas de soucis
    Si c'est nécessaire le contribuable paiera.
    Nous n'allons quand même pas saboter la campagne électorale du PS. Non mais ...

    avatar
    jef54 -

    c'est certain

  • avatar
    RandomAccess -

    Il retourne sa veste "toujours du bon côté" ! Où sont les voyous d'il y a quelques jours ? Lamentable...

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]