Air France : le procès de la "chemise arrachée" s'ouvre ce mardi

Air France : le procès de la "chemise arrachée" s'ouvre ce mardi©Boursier.com
A lire aussi

Boursier.com, publié le mardi 27 septembre 2016 à 09h45

C'est aujourd'hui que s'ouvre, devant le tribunal correctionnel de Bobigny, en Seine-Saint-Denis, le procès des cinq salariés d'Air France pour "violences en réunion". Ces derniers sont accusés d'avoir arraché la chemise de Xavier Broseta, le DRH de la compagnie, et d'avoir également pris à partie d'autres cadres et des vigiles qui avaient tenté de les protéger, suite à l'annonce, le 5 octobre 2015, d'une restructuration menaçant 2.900 emplois. Au total, 15 personnes sont poursuivies dans ce dossier

La CGT réclame la relaxe

La CGT réclame la relaxe des salariés et a appelé à des rassemblements devant le tribunal. "Depuis le 5 octobre 2015, aucune preuve de culpabilité n'a été apportée par la direction d'Air France", fustige l'organisation, dénonçant la complicité de la direction d'Air France et du gouvernement.

"Cet été, le jour de la promulgation de la loi Travail, la ministre validait dans le même temps l'autorisation de licenciement de notre camarade Vincent", rappelle la CGT. Myriam El Khomri a en effet donné son feu vert, le 9 août dernier, au licenciement d'un délégué syndical, estimant que "la faute reprochée était d'une gravité suffisante". "Cette décision est cohérente avec le licenciement des quatre autres salariés impliqués dans le même dossier, qui ne bénéficient d'aucun mandat syndical", ajoutait-elle.

Jusqu'à trois ans de prison

Si les cinq salariés encourent jusqu'à trois ans de prison et 45.000 euros d'amende, les avocats d'Air France, Dominique Mondoloni et Baudouin de Moucheron contactés par '20 minutes' ont rappelé qu'il s'agit davantage d'un procès symbolique. "Nous réclamons des dommages et intérêts d'un euro, la réparation du préjudice matériel, ce n'est pas l'enjeu", ont-ils fait valoir.

 
0 commentaire - Air France : le procès de la "chemise arrachée" s'ouvre ce mardi
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]