Airbnb : les loueurs désormais fichés dans les grandes villes

Airbnb : les loueurs désormais fichés dans les grandes villes©Boursier.com
A lire aussi

Boursier.com, publié le lundi 01 mai 2017 à 20h27

Airbnb, Abritel, Homelidays... Les règles régissant les plateformes d'hébergement entre particuliers se multiplient. Un décret publié dimanche stipule ainsi que dans les communes de plus de 200.000 habitants, et dans celles de la petite couronne parisienne, les propriétaires de logements loués sur ces plateformes pourront désormais être immatriculés auprès de la mairie. Ce sera aux municipalités de décider si elles procèdent ou non à cette procédure d'immatriculation.

Pas plus de 120 nuitées par an

Ce numéro d'enregistrement permettra aux autorités communales de tracer les loueurs d'appartements ou de maisons, et de vérifier qu'ils respectent la règle imposant de ne pas louer leur bien plus de 120 jours par an. Au-delà, la plateforme et le propriétaire du logement risquent tous deux une amende de 1.500 euros par nuit...

En outre, l'immatriculation rendra plus facile le recouvrement par les municipalités de la taxe de séjour, qui est due sur les nuitées à l'hôtel, mais aussi sur les locations temporaires de type Airbnb.

Très critiqué, Airbnb a pris les devants

Airbnb, le leader du secteur accusé par les hôteliers de concurrence déloyale, a pris les devants pour calmer ses détracteurs. Le groupe a d'ores et déjà proposé de mettre en place à Paris un mécanisme de blocage automatique, au-delà du plafond fixé de 120 nuits par an, de manière à ce que la législation soit respectée. Airbnb se charge aussi de collecter la taxe de séjour, depuis la fin 2015 à Paris, puis dans 18 autres communes en 2016 et dans 31 autres villes depuis 2017.

Enfin, même si le décret ne mentionne pas, l'enregistrement des loueurs auprès de la mairie devrait permettre au fisc de mieux connaître les revenus occasionnels tirés de la location entre particuliers... Il suffira aux services de Bercy de croiser le fichier établi par les mairies avec celui des déclarations fiscales, afin de vérifier s'ils coïncident.

 
3 commentaires - Airbnb : les loueurs désormais fichés dans les grandes villes
  • avatar
    pilile -

    normal , revenu cachés , concurrence déloyale envers les hôtels et autre hébergeurs recensés .

  • avatar
    typhon4435 -

    Et pourquoi seulement dans les grandes villes ? j'ai tenu un commerce pendant des années dans une petite agglomération et n'ai pas été exonéré de charges pour autant ! Alors ?

  • avatar
    mic5 -

    J'ai une tres mauvaise experience de ma derniere location dans un Airbnb.
    J'ai trouve sur le site de Colmar une chambre. Aors pas de table et pas de chaise. Un futon comme seul lit. Des proprietaires constamment sur les lieux. Une visite improptue dans ma chambre alors que j'y etais. Utilisation de la cuisine seulement le soir... et j'en passe des meilleurs. Alors qu'attendons pour tous les ficher pas seulement dans les communes de 200 000 habitants. Je serais pour tous les ficher. Y compris ceux qui louent en direct aupres d'autres organismes (ex Booking)

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]