APL : le gouvernement se défend, mais ses arguments ne passent pas

APL : le gouvernement se défend, mais ses arguments ne passent pas©Boursier.com
A lire aussi

Boursier.com, publié le lundi 24 juillet 2017 à 13h50

Le porte-parole du gouvernement a tenté lundi de reprendre la main lundi dans le dossier sensible des APL. L'annonce de la baisse de cinq euros par mois de l'ensemble des aides au logement à partir d'octobre a en effet bien du mal à passer, les syndicats et une partie de l'opposition dénonçant notamment une sanction contre les plus démunis.

"C'est difficile, c'est douloureux, cinq euros, ce n'est pas rien pour des personnes en grande difficulté. Mais le sujet est simple : il manque 150 millions d'euros pour verser les APL d'ici la fin de l'année", a justifié Philippe Castaner sur RMC. "Donc le gouvernement a fait le choix de garantir le versement à chacun d'ici la fin de l'année, mais avec une mesure d'économie. Cinq euros par mois, pour certains ce n'est rien, pour celles et ceux qui en ont besoin, c'est une somme importante, je ne veux pas la minorer".

"Urgence"

Une baisse de 5 euros par mois et par ménage permettrait d'économiser 32,5 millions d'euros par mois, soit 97,5 millions sur les trois derniers mois de l'année en cours. Cette baisse concernera trois allocations : l'aide personnalisée au logement (APL), l'allocation de logement familiale (ALF) et l'allocation de logement sociale (ALS). Au total, plus de six millions de bénéficiaires devraient voir leurs allocations diminuer.

Christophe Castaner a évoqué "la réponse à une urgence". "On avait un choix simple: soit on ne pouvait pas payer tout le monde, et je pense que ça aurait été d'une grande violence, soit on sollicitait les uns et les autres de faire un effort. C'est un effort réel et ce n'est pas une question de justice ou d'injustice, c'est une question de trouver des solutions pour faire en sorte de maintenir les APL pour tous", s'est-il défendu.

"Mauvais signal"

Mais la pilule ne passe décidément pas du côté des syndicats. "Le gouvernement donne un très mauvais signal aux familles les plus pauvres et aux jeunes", estime la CFDT dans un communiqué. "La baisse de 5 euros n'est pas anecdotique pour ceux qui ont déjà beaucoup de mal à 'boucler les fins de mois', notamment les jeunes, les salariés en grande précarité et certains retraités", souligne l'organisation syndicale, qui demande au gouvernement de renoncer à cette mesure.

Pour Louis Gallois, président de la Fédération des acteurs de la solidarité qui regroupe 850 associations et organismes, cette mesure est "aveugle" car elle touche tous les allocataires de la même manière. "Pour une personne qui touche le revenu de solidarité active (RSA), 5 euros en moins par mois, c'est significatif", a-t-il dit au 'Monde'.

 
9 commentaires - APL : le gouvernement se défend, mais ses arguments ne passent pas
  • avatar
    JEANPAIN -

    comme dirait allafut "Castaner c'est le type qui pense pas lui même. Autant le remplacer par un répondeur".
    il est de la secte macronienne piquer des sous pour que mémère 1ère puisse en dépenser .......

  • avatar
    JEANPAIN -

    en marche comme l'UMPS aiment tant les pauvres qu'ils en créent tous les jours, cette baisse compensera les dépenses de mémère 1ere, dans les diables rouges, il ya 4 siècles, Mazarin disait à Colbert:"Mazarin: Colbert, tu raisonnes comme un pot de chambre sous le derrière d'un malade ! il y a quantité de gens qui sont entre les deux, ni pauvres, ni riches… Des Français qui travaillent, rêvant d'être riches et redoutant d'être pauvres ! C'est ceux-là que nous devons taxer, encore plus, toujours plus ! Ceux là ! Plus tu leur prends, plus ils travaillent pour compenser…c'est un réservoir inépuisable"............

    rien n'a changé.............

  • avatar
    resp0619 -

    Non, il ne faut quand même pas abuser : 5 € par mois même pour des gens démunis, ce n'est pas la mer à boire ! Combien d'étudiants dépensent 5 € pour manger dans un kebab ou une pizzéria, ou dans un café plutôt que de manger dans un restaurant universitaire dans lequel les tarifs sont beaucoup plus bas; Il n'y a qu'en France que que l'on déclenche une polémique pour si peu.

    avatar
    JEANPAIN -

    il y a longtemps que t'as pas été dans un restoU, toi.........
    tu est de la secte macronienne tout ce que jupiter fait, tu es d'accord?
    Ne pas réfléchir, obéir, défendre l'indéfendable, ta secte vire au nazisme, non?

    avatar
    france974 -

    esp0619 a raison . avec toutes les aides qui sont attribuées aux plus démunis c'est pas la mer a boire .Si on faisait un contrôle sérieux a tous ceux qui en bénéficie, on s'apercevrait ,le nombres de smartphones ;de forfaits et de chaines télé , ,de fumeurs, dépassent l'entendement.
    alors cette effort ils peuvent eux aussi le faire.

  • avatar
    TWINGO07 -

    la gueule d'un faux jeton ce mec......

  • avatar
    jack181 -

    il est facile de trouver les millions manquant!!!!!!!!en prendre un peu sur les profits colossaux des grands groupes!!!!!un peut moins aux actionnaires!!!!!!!les salaires pharaonique de certains!!!!les millions volés dans les caisses!!!!!!avec fillon il manquerais deja 1 million de moins!!!!!!!!!!!!!ajouté tous les autres!!!!!!!!les depenses somptueuse de macron!!!!!!!!qui s accumules!!!!!!!!!!!!et j en passe!!!!!!!!!!!!

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]