Après sa suspension, appel à la mobilisation pour sauver Heetch

Après sa suspension, appel à la mobilisation pour sauver Heetch©Boursier.com
A lire aussi

Boursier.com, publié le vendredi 03 mars 2017 à 11h22

L'application Heetch est en danger mais ses fondateurs veulent croire qu'elle ne fermera pas. Elle est en tous cas suspendue depuis la décision de la justice jeudi de condamner la société et ses dirigeants. Pour tenter de se faire entendre, Heetch a décidé de manifester samedi, et lance un appel à la mobilisation sur son site internet.

Près de 78.000 personnes ont déjà répondu présentes - il leur suffit de rester devant leur ordinateur pour participer, après s'est inscrites en ligne. "Faites du bruit ce samedi 4 mars", peut-on lire sur la page d'accueil.

50 salariés

Heetch, qui propose des transports nocturnes entre particuliers, a été condamnée jeudi à 200.000 euros d'amende, dont 150.000 euros avec sursis, notamment pour complicité d'exercice illégal de la profession de taxi. Teddy Pellerin et Mathieu Jacob, les deux fondateurs de l'application, ont quant à eux été condamnés chacun à 10.000 euros d'amende dont la moitié avec sursis.

Dans un communiqué, les intéressés, qui ont décidé de faire appel de cette condamnation, appellent "toutes les personnes se sentant concernées à se faire entendre des candidats à l'élection présidentielle". Ouverte dans cinq pays, l'entreprise emploie 50 personnes. Elle recense 500.000 utilisateurs actifs, 30.000 conducteurs occasionnels, et 500.000 trajets mensuels.

"Rien à voir avec UberPop"

Cette condamnation intervient après celle de la société Uber France à 800.000 euros d'amende pour son application controversée UberPop, suspendue dès juillet 2015, face aux pressions émanant des chauffeurs de taxi et des autorités.

Mais pour ses dirigeants, Heetch n'a "rien à voir" avec l'application du groupe américain. "UberPop c'était une plateforme qui permettait à des conducteurs (non professionnels, NDLR) de gagner de l'argent, d'en faire un métier", avait déclaré Teddy Pellerin à la presse, au moment du procès.

 
0 commentaire - Après sa suspension, appel à la mobilisation pour sauver Heetch
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]