Assurance chômage : vers un échec des négociations ?

Assurance chômage : vers un échec des négociations ?©Boursier.com
A lire aussi

Boursier.com, publié le mardi 14 juin 2016 à 16h36

"Sachez que le Medef fera tout pour trouver une solution" afin que les partenaires sociaux parviennent à un accord sur l'assurance chômage d'ici à jeudi, a assuré Pierre Gattaz lors de sa conférence de presse mensuelle donnée mardi matin. Avant de réaffirmer qu'il ne fallait pas "amputer la compétitivité des entreprises" en augmentant le coût des contrats de travail de courte durée...

En réitérant ses propos, le président du Medef a ainsi montré son inflexibilité concernant les décisions prises lundi, lors de la réunion du conseil exécutif. Le patronat avait notamment choisi de ne pas autoriser ses négociateurs à discuter d'une hausse de cotisations patronales, dans le cadre des discussions relatives à la nouvelle convention Unédic, chargée de gérer l'assurance-chômage. Or, ce relèvement était une condition nécessaire, posée par les syndicats pour trouver un éventuel consensus.

Une possible reprise en main par l'État

Dans ces conditions et dans un climat actuel de tensions sociales, la probabilité que la prochaine et dernière séance de négociations, qui se tiendra jeudi après-midi, puisse aboutir à un accord reste mince. Pourtant, l'organisation patronale maintient son souhait de ne pas se fermer aux concertations. Après la réunion du conseil exécutif, un responsable du Medef avait affirmé qu'"il n'est pas question de quitter la négociation" et que l'organisation allait "bien aller jusqu'au bout", précisant qu'elle avait simplement refixé leurs "lignes rouges".

Si les négociations aboutissent bien à un échec, deux possibilités s'imposeraient alors. Du côté du gouvernement, un ministre, interrogé par Reuters, juge "possible" que les partenaires sociaux optent pour la prolongation de la convention en cours. Mais pour les responsables du Medef, une reprise en main par l'Etat serait plus envisageable, ce qui signifierait la fixation des règles d'indemnisation du chômage par décret et non plus par les partenaires sociaux.

Un climat "nauséabond"

Mais Pierre Gattaz s'est défendu de toute "tentation" de sortir de la gestion paritaire et de laisser l'État reprendre la main. Par ailleurs, le président du Medef a également profité de cette prise de parole, lors de la conférence, pour tacler la CGT et "ses méthodes". Il a évoqué un climat "nauséabond" et un "sentiment d'impunité", faisant notamment allusion aux jets de peinture, dont le siège du Medef a été la cible et qui avait été occupé il y a une semaine par une centaine d'intermittents.

De son côté, le secrétaire général de la CFDT, Laurent Berger, a dénoncé l'attitude de l'organisation patronale. "Le Medef fait preuve d'une grande irresponsabilité", a-t-il déclaré sur BFMTV, accusant le patronat d'"en rajouter dans la situation actuelle"...

 
0 commentaire - Assurance chômage : vers un échec des négociations ?
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]