Attentat de Nice : chute des réservations de billets d'avion vers la France

Attentat de Nice : chute des réservations de billets d'avion vers la France©Boursier.com
A lire aussi

Boursier.com, publié le jeudi 28 juillet 2016 à 17h47

Alors que le secteur du tourisme peine encore à se remettre de l'impact des attaques de Paris en janvier et novembre 2015, l'attentat du 14 juillet à Nice a accentué la baisse des réservations de billets d'avions en direction du territoire français. Pour les mois d'août et de septembre, le repli est passé de 16% sur un an à 20%, après la tuerie qui a fait 84 morts, précise ForwardKeys dans un communiqué.

Une chute des réservations, sur la même période, depuis l'étranger vers Nice a également été remarquée, passant de 14% à 19% après l'attentat. Le cabinet basé en Espagne, qui a accès aux bases de données de "plus de 200.000 agences de voyage en ligne et physiques à travers le monde", indique que ces résultats en déclin sont calculés en additionnant les annulations et la baisse de nouvelles réservations.

Nice, esseulée...

L'effet immédiat de l'attaque du 14 juillet sur les vols internationaux est encore plus notable, remarque ForwardKeys. Aussitôt, dans la semaine qui a suivi l'attentat, c'est-à-dire du 15 au 23 juillet, les réservations internationales par jour pour la capitale de la Riviera se sont effondrées de 57% en rythme annuel. Les arrivées de touristes ont dégringolé de 9,4% à Nice par rapport à la même période en 2015. Dans l'ensemble de la France, elles ont baissé de 8,8%.

La saison estivale était pourtant bien partie, avec une fréquentation stable dans l'Hexagone (-0,2%). Elle était même en hausse dans la métropole azuréenne, puisqu'elle grimpait de 2% entre le 1er et le 14 juillet.

Désaffection des clientèles asiatiques et américaines

D'ailleurs, pour soutenir le secteur du tourisme, un plan de relance a déjà été discuté. Le président du CRT (Comité Régional du Tourisme) à Côte d'Azur, David Lisnard, a réuni une trentaine de décideurs, le 27 juillet dernier, autour d'une "cellule de crise Côte d'Azur Tourisme". Un million d'euros, dont au moins 500.000 euros provenant du département des Alpes-Maritimes, pourraient être déployés pour lancer un plan d'actions marketing et de communication spécifique de soutien.

De son côté également, Air France-KLM ne se veut pas très rassurant. La compagnie a, de nouveau, fait part d'une désaffection de la part des clientèles asiatique et américaine après les attentats, mais aussi les violences en marge des manifestations de juin en France, qui pèseraient sur les recettes du groupe cet été.

 
2 commentaires - Attentat de Nice : chute des réservations de billets d'avion vers la France
  • avatar
    valloidien -

    là, c'est vraiment la faute aux gouvernants,,
    ils n'ont pas prises toutes les mesures nécessaires pour éviter ce carnage de camion bélier sur la foule!
    c'est à eux de répondre leurs incapacité de gérer la france!!
    on a des pieds nickélés,

  • avatar
    fucciforme -

    tourisme en baisse, travail en moins, vol et agression des touristes, ils iront voir ailleurs, c'est le chemin du laxisme et des bisounours. La récupération des touristes ne sera pas simple, mais surtout durable.

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]