Attentat de Nice : le CSA a mis en garde les chaînes de télé et de radio

Attentat de Nice : le CSA a mis en garde les chaînes de télé et de radio©Boursier.com
A lire aussi

Boursier.com, publié le lundi 18 juillet 2016 à 10h58

Le Conseil supérieur de l'Audiovisuel a une nouvelle fois rappelé à l'ordre les chaînes de radio et de télévision dans le traitement de l'attentat de Nice. Le CSA a lancé un appel "à la prudence et à la retenue, protectrices de la dignité humaine et de la douleur des personnes, tout au long des reportages sur le terrible attentat dont notre pays a été victime".

En janvier 2015, le CSA avait prononcé 15 mises en garde et 21 mises en demeure à l'encontre de plusieurs chaînes de radio et télévision, leur reprochant des manquements graves lors de la couverture des attentats du mois de janvier (fusillade à Charlie Hebdo, traque des tueurs, prises d'otages).

France 2 très critiquée

Sur les réseaux sociaux, les téléspectateurs se sont dit scandalisés par le comportement de 'France 2'. La chaîne publique a diffusé les images du camion fonçant sur la foule et l'interview d'un homme assis aux côtés du cadavre de sa femme. Dans un communiqué, 'France Télévisions' a présenté ses excuses dès le lendemain du drame. Dans un article paru sur 'Slate.fr', intitulé "attentat de Nice : la nuit où la télé a sombré", la journaliste estime que "la palme de l'horreur revient à France 2"...

"Ces images brutales, qui n'ont pas été vérifiées selon les usages, ont suscité de vives réactions. Une erreur de jugement a été commise en raison de ces circonstances particulières", fait valoir le groupe, ajoutant que "la diffusion de ce type d'images ne correspond pas à la conception de l'information des journalistes des équipes et de l'entreprise. France Télévisions tient à présenter ses excuses".

BFM Télé et I-Télé ont également été critiquées pour avoir poursuivi la diffusion du feu d'artifice du 14 juillet, tout en signalant l'attentat de Nice en bandeau...

Diffusions de rumeurs par LCI

Slate note par ailleurs que LCI est la seule chaîne d'informations à avoir repris les rumeurs circulant sur les réseaux sociaux, d'une possible prise d'otages. "Ne partagez pas des contenus sans en avoir vérifié la source pour ne pas contribuer à la diffusion de rumeurs", a ainsi rappelé le ministère de l'Intérieur sur son compte Twitter. Il a également invité les internautes à signaler les contenus choquants via sa plateforme officielle.

 
3 commentaires - Attentat de Nice : le CSA a mis en garde les chaînes de télé et de radio
  • avatar
    joker56 -

    Il y a des vérités a ne pas montrer , d'autres a ne pas dire , et d'autres a ne pas écrire . J'appelle cela de la censure comme il en existe dans des pays totalitaires que nous critiquons souvent .

  • avatar
    brunch -

    Il faut distinguer l'information et le voyeurisme.
    Ce n'est pas nouveau et les spécialistes vont vous parler de liberté de la presse.
    Mais la liberté s'arrête , là ou commence celle des autres.

  • avatar
    joditjo -

    Cela veut dire qu'on filtre ??? Ne faut-il pas voir la réalité en face. Quant aux rumeurs, c'est vrai, par contre qu'une vérification est indispensable. Mais les médias s'engouffrent tellement vite dans ces événements qui sont leurs gagne-pain.

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]