Attentats : les acteurs du tourisme dans le flou total

Attentats : les acteurs du tourisme dans le flou total

palace hôtel tourisme hébergement

A lire aussi

Boursier.com, publié le jeudi 19 novembre 2015 à 11h47

Pour la plupart des acteurs du tourisme, il est encore trop tôt pour mesurer l'impact sur l'activité, des derniers évènements survenus à Paris le 13 novembre. A l'office de tourisme de Paris, on reconnaît ne pas avoir encore suffisamment de visibilité. Même chose du côté d'Accor Hotels, figure majeure du secteur. Le directeur général de Weekendesk, Laurent Salanié observe pour sa part un léger frémissement.

Trop tôt pour Accor Hôtels

Selon une note de Bryan Garnier & Co parue lundi, Accor Hotels serait l'opérateur le plus affecté par les attentats survenus à Paris. "On observe bien évidemment un recul des réservations, mais il est encore trop tôt pour avoir des données détaillées", confie le groupe. En attendant, Accor Hotels a mis en place une politique tarifaire exceptionnelle (hôtels filiales et managés). En ce qui concerne les déplacements prévus à Paris et en Ile-de-France entre le 13 novembre et le 24 décembre, l'entreprise propose un report jusqu'à six mois pour les clients loisirs ou groupes affaires. Les séjours programmés du 13 au 27 novembre peuvent aussi faire l'objet d'une annulation avec un remboursement intégral.

Léger frémissement ?

De son côté, weekendesk, spécialisé dans la réservation de courte durée et de dernière minute - clientèle essentiellement française - a observé une baisse des réservations d'environ 30% sur l'ensemble de la France entre samedi et mardi, par rapport à une période normale. Mais depuis hier soir, "il semblerait que ce soit légèrement reparti. Le taux de réservation est tout à fait correct. On reste toutefois prudents, car nous sommes très sensibles à l'actualité", indique Laurent Salanié. En ce qui concerne les annulations, "la situation a été très violente à Paris, samedi : sur 160 réservations, 90 ont été annulées. Et nos partenaires hôteliers ont constaté la même chose", souligne-t-il. "On observe encore des annulations pour les fêtes de fin d'année, mais nous sommes désormais en phase de stabilisation", ajoute-t-il. En outre, le chiffre d'affaires de la plateforme a progressé de 10% mercredi, par rapport à la journée de mardi.

Laurent Salanié précise par ailleurs que ses homologues bruxellois sont également très touchés. Abdelhamid Abaaoud, cerveau présumé des attentats meurtriers de vendredi à Paris et Saint-Denis, est d'origine belge. Plusieurs perquisitions et arrestations ont par ailleurs eu lieu à Molenbeek, un quartier pauvre de Bruxelles.

 
0 commentaire - Attentats : les acteurs du tourisme dans le flou total
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]