Baisse du chômage pour démarrer 2016

Baisse du chômage pour démarrer 2016©Boursier.com
A lire aussi

Boursier.com, publié le mercredi 24 février 2016 à 18h22

Le chômage est reparti en baisse au mois de janvier. Le nombre de demandeurs d'emploi inscrits dans la catégorie A, et n'exerçant donc aucune activité, a reculé de 0,8% le mois dernier, pour s'établir à 3.552.600 (-27.900 personnes). Les jeunes sont les premiers à profiter de cette embellie, avec un recul de 1,5% pour les moins de 25 ans, tandis que les seniors passent à côté, avec une stabilité des chiffres, selon Pôle emploi (+7,8% sur un an). Difficile néanmoins d'évoquer une amélioration solide, alors que dans un communiqué, le ministère du Travail souligne que cette baisse du chômage intègre un "rebond inhabituellement fort" du nombre de sorties de Pôle emploi pour cessation d'inscription pour défaut d'actualisation, après leur baisse de décembre.

En ajoutant les catégories B et C (personnes ayant exercé une activité réduite), le nombre d'inscrits à Pôle emploi a diminué de 0,3% à 5.459.700 (5.782.200 en incluant les départements d'Outre-mer), soit 18.300 de moins qu'un mois plus tôt. Sur un an, le nombre de demandeurs de catégorie A progresse de 1,8% et celui des A, B et C de 4,2%.

L'ancienneté moyenne s'allonge encore

Les chômeurs inscrits depuis plus d'un an à Pôle emploi, considérés comme chômeurs de longue durée, ne voient pas leur situation s'améliorer, puisque leur nombre a encore augmenté de 0,3% sur le mois et de 9,1% sur un an. Leur part dans le nombre total de chômeurs est en hausse de 0,3 point à 45,4% et l'ancienneté moyenne de leur inscription s'allonge de trois jours, à 574.

Le ministère du Travail a décidé de ne publier les entrées et les sorties à Pôle emploi que sur la base des trois derniers mois, estimant qu'elle reflète mieux la tendance que leur évolution plus heurtée au mois le mois. Sur les trois mois à fin janvier, les entrées ont ainsi augmenté de 1,8%, du fait notamment d'un bond (+12,6%) des premières entrées. Les sorties enregistrent dans le même temps une hausse de 3,0%, une évolution qui recouvre une augmentation sensible des reprises d'emploi déclarées (+5,1%), des arrêts de recherche (+5,6%) et des radiations administratives (+4,0%). Les cessations d'inscription pour défaut d'actualisation, qui constituent le principal motif de sorties, elles sont en hausse de 1,5% sur trois mois après une baisse continue depuis l'automne.

 
152 commentaires - Baisse du chômage pour démarrer 2016
  • avatar
    javaisdejamonpseud -

    En ajoutant les contrats zéro heure aux chômeurs au Royaume Uni, les chiffres du chômage sont les mêmes qu'en France.
    Et en ajoutant les travailleurs à 500€/mois en Allemagne, les chiffres sont toujours les mêmes qu'en France.
    Si on retire du chômage en France les gens qui travaillent à temps partiel (Chômeurs de catégories B, C, D, E) on devient les champions de l'emploi...
    Les chiffres du chômage sont les mêmes dans tous les pays voir pires en Allemagne car il n'ont pas une démographie infernale comme en France et au Royaume Uni dans une moindre mesure. Cette démographie galopante est impossible à compenser par des emplois nouveaux supplémentaires.
    C'est quoi ces vastes rigolades qui présentent des situations impossibles à comparer avec des chiffres incomparables.
    Qu'est qu'on veut nous faire avaler ? Ce n'est pas sérieux ni honnête de se prêter à ce genre de manipulation de l'opinion.
    Si j'avais fait cela en université lors de mes études, mes professeurs d'économie m'auraient viré sur le champ !

  • avatar
    giloma -

    Les cessations d'inscription pour défaut d'actualisation, qui constituent le principal motif de sorties, elles sont en hausse de 1,5% sur trois mois après une baisse continue depuis l'automne.
    Il semblerait que les chiffres publiés soient instrumentalisés ! les dossiers de personnes qui ne se sont pas faites inscrire ou les dossiers d'inscription qui n'ont pas aboutis dans les chiffres font que l'on nous annonçe une diminution du chômage à des fins supposées ! la ministre de la KOMRI peut ainsi avoir le sourire en cachant la vérité VRAIE..

  • avatar
    Bertrump -

    Vraiment on nous prend pour des jambons. Tous ceux qui nous gouvernent n'ont jamais
    travaillé pendant 43 ans pour une retraite complète de 1600 euros que je perçois, tout juste un peu plus qu'un émigré avec sa femme qui reçoit 1257 euros sans jamais avoir cotisé.
    Alors les chiffres du chômage ne sont que mascarade. J'adresse à tous nos jeunes un message. Ne vous faites pas posséder par tous ces bobos bisounours bien pensant. C'est
    votre avenir qui est en jeu. J'en pleure pour votre avenir.

  • avatar
    jeanmary -

    Il y a 18 300 chômeurs de moins que le mois dernier ( avec les bidouillages ). Mais si le mois dernier, je ne m'en souviens plus, il y a eu une hausse de plus de 18 300 ( ce que je crois ) on ne peut pas titrer : baisse du chômage. C'est scandaleux de jouer avec les mots comme ça. Il y a juste une moins importante hausse que les mois précédents mais le chômage continue à augmenter.
    Bref, tout est dit pour qu'on n'y comprenne rien ( c'est du Sapin ). J'ai honte encore une fois pour ces médias qui répercutent ça à la télé, dans les journaux, pour nous faire avaler ça. Mais heureusement, on voit bien en lisant les commentaires que plus personne ne les croit.

    avatar
    giloma -

    comme il y a de moins en moins d'actifs il est normal qu'il y ait de moins en moins d'inscriptions !!! quand on est au pied de l'échelle ce n'est pas après avoir franchi le premier barreau qu'on est sorti d'affaire.

  • avatar
    dany66 -

    On nous prend pour des jambons....entre radiations et mises en formation, c'est sûr le " chiffre du chômage" diminue !!!
    Seulement les chiffres baissent mais le nombre de chômeurs reste le même.
    Encore de l'enfumage.....Mais c'est vrai que Pépère veut se représenter en 2017 ????

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]