Banques : le "petit consommateur" fortement impacté par les hausses tarifaires

Banques : le "petit consommateur" fortement impacté par les hausses tarifaires

banque compte bancaire distributeur

A lire aussi

Boursier.com, publié le mardi 17 janvier 2017 à 14h12

Cette année encore, la CLCV épingle les hausses de prix et frais pour incidents pratiqués par les établissements bancaires, qui pénalisent surtout les "petits clients"...

Une fois encore, l'association recommande fortement à ces derniers, de ne pas opter pour des "packages" !

Petit consommateur: 11% de hausse sur 4 ans

La CLCV a épluché les tarifs qui seront en vigueur le 1er février prochain dans 136 établissements de métropole et outre-mer. En retenant la formule la moins chère entre paiement à la carte ou avec un package dans chaque banque, la facture annuelle moyenne du "petit consommateur" (un panier de services sur un compte détenu par une seule personne qui y domicilie ses revenus et utilise un nombre limité de services), s'élève à 71,49 euros, contre 64 euros quatre ans plus tôt...

"Le petit consommateur" subit ainsi la plus forte hausse observée sur la période. Sur 4 ans, elle est de 11,7% alors que l'inflation est de 1,9 %, souligne encore l'association de consommateurs.

Banque en ligne abordable

Sur un an, la progression est de 1,75%. A noter que, la banque en ligne demeure la plus intéressante pour ces derniers, avec un coût moyen de 8,64 euros.

Si le "package" devient intéressant pour le consommateur "moyen" dans 46,8% des cas et pour le "gros consommateur" (54,8% des cas), la CLCV déconseille fortement aux "petits consommateurs" d'y souscrire. Ils y seront gagnants dans seulement 15 des 126 banques qui en proposent !...

Hausse des frais facturés

L'enquête de la CLCV pointe également du doigt les frais facturés, notamment pour tenue de compte... Sur le panel 2017, "seules 14 banques n'en facturent pas" et ils augmentent dans 42 établissements. "Les plus fortes hausses affecteront les clients de la Banque Populaire Rives de Paris qui paieront 30 euros à l'année alors qu'aucun frais ne leur étaient demandés jusqu'à présent", détaille la CLCV. L'association précise cependant que, 33 établissements affichent des conditions d'exonération ou de réduction...

L'association dénonce également les frais facturés pour incidents tels que ceux appliqués pour une saisie sur un compte bancaire dont le coût moyen est de 100 euros (+ 9,6% en 4 ans) ou encore la lettre d'information pour compte débiteur non autorisé, ainsi que les cartes à autorisation systématique.

Si la CLCV encourage les consommateurs à faire jouer la concurrence, elle a également décidé d'interpeller, par courrier du 13 janvier, le ministre de l'Economie, Michel Sapin, "sur les frais liés aux incidents et sur les informations liées au découvert figurant dans les brochures tarifaires"...

 
0 commentaire - Banques : le "petit consommateur" fortement impacté par les hausses tarifaires
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]