Benoît Hamon discute "et va encore discuter" avec Jean-Luc Mélenchon

Benoît Hamon discute ©Boursier.com
A lire aussi

Boursier.com, publié le vendredi 17 février 2017 à 10h52

Le candidat socialiste à la présidentielle, Benoît Hamon, se hisse en quatrième position dans les intentions de vote pour le premier tour de l'élection présidentielle, juste devant Jean-Luc Mélenchon. De plus en plus de voix s'élèvent pour rassembler la gauche et ainsi espérer une place pour le deuxième tour.

Des discussions en cours

Des discussions sont en cours entre les deux hommes. "Nous nous sommes parlés et nous allons encore nous parler aujourd'hui", a ainsi déclaré Benoît Hamon, au micro de 'France Info', ce vendredi matin.

"Nous devons discuter des conditions dans lesquelles ce rassemblement est possible et quel est au bout du compte, entre Yannick Jadot (candidat EELV, ndlr), Jean-Luc Mélenchon et moi-même, le mieux à même de représenter la gauche", a-t-il souligné.

A l'occasion d'un meeting qui s'est tenu mercredi à Strasbourg, Jean-Luc Mélenchon avait indiqué avoir proposé aux deux hommes "un rendez-vous la semaine prochaine, soit vendredi, soit samedi, soit dimanche. C'est moi qui fixe la date". Le candidat fera toutefois preuve de prudence.

Mélenchon ne veut pas d'une candidature unique, sauf si c'est la sienne

"Mais on ne me refera pas une deuxième fois le coup du discours du Bourget", a-t-il prévenu, en référence au discours tenu par François Hollande en 2012 sur "la finance, mon ennemie" et à ses promesses non tenues de renégocier le traité budgétaire européen. "Ce que je demande, c'est une garantie de bonne foi", a-t-il dit avant de récuser la perspective d'une candidature unique, sauf si c'est la sienne.

D'après un sondage Odoxa pour 'France Info', 63% des Français pensent que les deux candidats doivent faire la course à l'Elysée, car il n'y a aucune raison que l'un se désiste au profit de l'autre. En revanche, 44% des sympathisants de gauche plaident pour un désistement de Jean-Luc Mélenchon au profit de Benoît Hamon, contre 40% qui souhaitent le maintien des deux candidats.

 
367 commentaires - Benoît Hamon discute "et va encore discuter" avec Jean-Luc Mélenchon
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]