Brexit: Michel Barnier sera vigilant sur trois points

Brexit: Michel Barnier sera vigilant sur trois points©Boursier.com
A lire aussi

Boursier.com, publié le jeudi 30 mars 2017 à 10h07

Le Royaume-Uni a enclenché cette semaine  la procédure de divorce avec l'Union européenne, amorçant deux années de tractations, au cours desquelles le négociateur, Michel Barnier, restera sur ses gardes. Plusieurs voix se sont élevées au sein de l'UE afin de rappeler à la Première ministre, Theresa May, que le Royaume-Uni devra d'abord honorer ses engagements, avant d'envisager les contours des nouvelles relations avec le Vieux continent.

Statut des citoyens européens ?

Dans un entretien accordé aux 'Echos', Michel Barnier explique ainsi qu'il sera vigilant sur trois points en particulier, le but étant d'éviter toute situation de "dumping social".

Il regardera notamment de près le "chèque que devra verser le pays aux Européens, au titre des engagements auxquels il a souscrits en tant que membre". Parmi les autres questions prioritaires, le négociateur cite également "le statut des citoyens européens installés au Royaume-Uni, de même que celui des Britanniques sur le continent".

La question de la frontière irlandaise

Enfin se pose la question de l'Irlande, seul membre de l'UE avec lequel le Royaume-Uni possède une frontière. Theresa May souhaite revenir à une séparation réelle entre l'Irlande et l'Irlande du Nord, où les nationalistes du Sinn Féin ont réclamé un scrutin portant sur une réunification du pays.

Theresa May a exhorté mercredi les partis politiques de la province à s'entendre pour former un gouvernement régional afin de faire entendre leurs voix dans les négociations.

 
2 commentaires - Brexit: Michel Barnier sera vigilant sur trois points
  • avatar
    Focette -

    Lors de la création de l'UE, pour les anglais c'était un jour je participe, le lendemain je ne participe pas et cela pendant des mois. Finalement, ils ont fini par entrer dans le jeu en exigeant certaines clauses à leur avantage qui ont été accordées. Espérons que pour en sortir, Bruxelles appliquera le contrat établi pour tout membre susceptible de quitter l'Union sans dérogations spéciales pour la Grande Bretagne

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]