Brexit : Pernod Ricard relève ses prix au Royaume-Uni

Brexit : Pernod Ricard relève ses prix au Royaume-Uni©Boursier.com
A lire aussi

Boursier.com, publié le jeudi 30 mars 2017 à 06h31

Les Britanniques devront bientôt débourser plus pour déguster de la vodka Absolut, du cognac Martell, ou encore du champagne Mumm. Le groupe français Pernod Ricard, propriétaire de ces marques, entre autres, vient de décider de relever ses prix au Royaume-Uni pour compenser le manque à gagner provenant de la chute de la livre sterling depuis le vote des Britanniques en faveur du Brexit, le 23 juin 2016.

L'annonce du géant français des vins et spiritueux intervient le jour même où le Royaume-Uni a enclenché la procédure officielle pour quitter l'Union européenne. Le groupe réalise environ 3% de son chiffre d'affaires outre-Manche, où il produit le whisky Chivas Regal et le gin Beefeater. Mais il fait l'essentiel de ses ventes au Royaume-Uni (80%) avec ses grandes marques internationales importées, comme Absolut, Martell, le whisky irlandais Jameson ou le champagne Mumm.

Le livre a perdu 11,5% face à l'euro et 15% face au dollar

Lors d'une conférence téléphonique avec les analystes financiers, Christian Porta, le PDG de Pernod Ricard pour la région Europe-Moyen Orient-Afrique-Amérique latine a expliqué mercredi que "le Brexit est une réalité, particulièrement aujourd'hui". Il s'est en revanche refusé à préciser l'ampleur des hausses de tarifs en cours de négociations avec les distributeurs. "Ce sont des chiffres sensibles que nous ne divulguons pas. Cela (les nouveaux prix) devrait être en place en avril-mai", a-t-il dit...

Depuis le référendum qui a donné la majorité aux tenants du Brexit, la livre sterling a perdu 15% de sa valeur face au dollar et 11,5% face à l'euro, entraînant un manque à gagner pour les entreprises étrangères exportant aux Royaume-Uni et provoquant une poussée inflationniste outre-Manche via le renchérissement des importations.

Les précédents du Toblerone et d'Unilever

Certaines multinationales ont déjà relevé leurs prix au Royaume-Uni, parfois de manière indirecte, en réduisant les quantités commercialisées à un prix donné. Ce fut notamment le cas pour Mondelez International, qui a provoqué un tollé en novembre dernier en réduisant le nombre de triangles de ses barres chocolatées Toblerone vendues au Royaume-Uni.

En octobre, le groupe anglo-néerlandais Unilever avait de son côté tenté de relever les prix du Marmite, pâte à tartiner salée préférée des Anglais, mais avait dû renoncer face à l'opposition du distributeur Tesco.

L'inflation a grimpé à 2,3% en février outre-Manche

L'inflation s'est accélérée au Royaume-Uni avec la dévaluation de la livre et la hausse des prix du pétrole, atteignant 2,3% en février 2017. La Banque d'Angleterre (BoE) anticipe un taux de 2,8% au premier semestre 2018, un niveau bien supérieur à son objectif officiel de 2,0%.

Le 16 mars dernier, la BoE a toutefois maintenu inchangé son taux directeur à 0,25%, son plus bas historique, en se disant prête à tolérer un dépassement de son objectif dans certaines limites...

 
1 commentaire - Brexit : Pernod Ricard relève ses prix au Royaume-Uni
  • avatar
    kagbeni1 -

    Qui va payer , le pauvre anglais à qui on a fait croire que le Brexit était l'idéal.En plus les salaires n'ont pas augmenté. Mme Le Pen veut entraîner les français vers la pauvreté ? Faut dire qu'elle ne risque rien , son pote Poutine la paye grassement.

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]