Brexit : pourquoi Paris reste en course pour attirer les banques étrangères

Brexit : pourquoi Paris reste en course pour attirer les banques étrangères
A lire aussi

LesEchos, publié le vendredi 22 septembre 2017 à 19h12

Les banques entrent dans le vif du sujet pour préparer l'après-Brexit. Et Paris figure bien dans leurs plans. « Compte tenu du flou réglementaire et de la multiplicité de leurs options, les banques se sont concentrées ces derniers mois à sécuriser la plus prudente d'entre elles. Elles ont ainsi désigné comme tête de pont « légale » ou « réglementaire » sur le continent une filiale existante, pour laquelle elles disposaient déjà d'un agrément pour traiter leurs opérations de marché », explique un avocat qui travaille pour plusieurs grands établissements étrangers.

D'où les premières annonces en faveur de Francfort, Dublin et Amsterdam, publiées sous la pression de la BCE et de la Banque d'Angleterre, qui a imposé d'examiner le détail des plans de préparation…

Lire la suite sur LesEchos

 
0 commentaire - Brexit : pourquoi Paris reste en course pour attirer les banques étrangères
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]