Budget / présidentielle : aucun programme ne colle à la réalité

Budget / présidentielle : aucun programme ne colle à la réalité

billet 500 euros

A lire aussi

Boursier.com, publié le vendredi 07 avril 2017 à 16h50

A environ deux semaines du premier tour de l'élection présidentielle, l'institut Montaigne a tenté de mesurer l'impact budgétaire des programmes des cinq principaux candidats. D'après le think-tank de tendance libérale, tous tablent sur des économies trop ambitieuses ou insuffisamment détaillées. Inversement, les dépenses sont sous-estimées.

Marie Le Pen, en décalage ?

La candidate du Front National, Marine Le Pen, est celle qui semblerait la plus éloignée de la réalité. Alors qu'elle n'a pas chiffré les nouvelles dépenses, l'Institut Montaigne évalue leur montant à 102 milliards d'euros par an à horizon 2022, dont 34,5 milliards d'euros proviendrait de la hausse des dépenses de Défense, à hauteur de 3% du PIB. Fixer l'âge de la retraite à 60 ans coûterait par ailleurs 27 milliards d'euros.

Sur le front des économies, l'écart entre l'estimation de Marine Le Pen et de l'Institut est criant. Elle vise un effort de 58 milliards, contre seulement 1,6 milliard pour l'Institut. "Elles ne concernent que les dépenses de médicament (de l'ordre de un milliard par an à l'horizon 2022) et l'Aide médicale d'État (AME) (600 ME)".  Enfin, sur l'évolution des recettes, leur repli est estimé à 18 milliards d'ici 2022, toutefois compensé par une hausse des droits d'importations, jusqu'à 20 milliards.

Jean-Luc Mélenchon, champion des dépenses ?

En revanche, l'Institut Montaigne note que les programmes de François Fillon et Emmanuel Macron sont ceux dont les nouvelles dépenses seraient les moins élevées, à respectivement 11,9 milliards d'euros par an et 16 milliards. Au contraire, Jean-Luc Mélenchon exploserait les nouvelles dépenses, dont le montant s'établirait à 208 milliards d'euros (contre une prévision de 173 milliards). "Ce niveau pourrait être sous-estimé par rapport au montant réel, en raison de mesures de dépenses non chiffrées à ce stade et de certaines qui pourraient augmenter significativement par la suite", ajoute le think-tank.

Enfin, Benoît Hamon chiffre ses nouvelles dépenses à 71 milliards contre 104 milliards, selon l'Institut Montaigne. Le revenu universel coûterait à lui seul 39 milliards, "cohérent avec les hypothèses du candidat", qui a revu les contours du dispositif.

Fillon : 100 milliards d'euros d'économies irréalisables ?

On notera enfin que l'Institut Montaigne ne croit pas aux programmes d'économies de certains candidats. Les 100 milliards d'euros promis par François Fillon semblent  hors de portée. D'après les estimations du think-tank, elles s'élèveraient à "seulement" 66,6 milliards d'euros. De son côté, Emmanuel Macron ne remplirait son objectif qu'à moitié, avec 35,5 milliards d'économies documentées contre 60 milliards prévus. Sur ce point, Jean-Luc Mélenchon est plus proche de la réalité (13 MdsE estimé par le candidat, 8 MdsE par l'Institut).

 
4 commentaires - Budget / présidentielle : aucun programme ne colle à la réalité
  • avatar
    chti74 -

    Même s'il y a des surestimations, le programme de Fillon est le meilleur tant en dépenses qu'en économies !! Cela relève bien de sa compétence et de sa réflexion volontariste pour l'avenir et l'intérêt de la France.

  • avatar
    g1c0lbert -

    La réalité de l'Institut Montaigne est-elle la réalité? Et la réalité de quoi? Vous avez raison de préciser que cette vénérable institution assure la promotion des orientation ordo-libérales avec horizon indépassable le système économique des marchés.
    C'est difficile de se prétendre arbitrer dans ces conditions.

  • avatar
    rose79 -

    et si c'est Macron c'est combien ?

  • avatar
    METRIQUE -

    Institut en question,présentez-vous puisque vous avez la solution,allez au galop......

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]