Carburant : "on ne risque pas de manquer", assure Alain Vidalies

Carburant : "on ne risque pas de manquer", assure Alain Vidalies©Boursier.com
A lire aussi

Boursier.com, publié le jeudi 26 mai 2016 à 13h44

Manuel Valls recevra samedi les acteurs du secteur pétrolier confrontés aux actions à répétition de la CGT, ont annoncé jeudi les services du Premier ministre. Plus de 4.500 stations, soit environ 45% des installations françaises, étaient en situation de pénurie totale ou partielle jeudi matin, alors que se tient un peu partout en France le 8ème jour de mobilisation contre la loi Travail. Cinq raffineries sur huit étaient par ailleurs perturbées, ainsi que de nombreux dépôts, et la situation pourrait s'enliser un peu plus avec le nouveau mouvement de grève. "On ne risque pas de manquer", a pourtant assuré le secrétaire d'Etat aux Transports, Alain Vidalies, sur Europe 1, excluant tout risque de pénurie de carburants.

Il a aussi rejeté l'idée de procéder à des réquisitions de salariés... "La réquisition se fait dans des conditions juridiques qui ne sont pas réunies", a-t-il souligné, expliquant que "c'est l'exception et la dérogation au droit de grève", et qu'elle ne répond pas à des critères politiques mais à des critères juridiques.

Le Premier ministre, Manuel Valls, a répété ce matin sur BFMTV qu'il n'était pas question dans transiger avec la CGT dans ce bras de fer, repoussant l'idée de renoncer à la loi Travail. Concernant les réquisitions, il a jugé qu'il ne fallait écarter aucune solution si le conflit durait... "Mais si j'annonce aujourd'hui la réquisition alors que les conditions juridiques ne sont pas remplies, ça ne sert à rien", a-t-il ajouté.

Les dépôts sont pleins

Concernant la situation dans le secteur pétrolier, Alain Vidalies a indiqué que le recours aux stocks stratégiques de pétrole (trois jours sur l'équivalent de 115 jours de réserve) n'était destiné qu'à accélérer la distribution. Il a rappelé que deux des huit raffineries françaises fonctionnaient (celles d'ExxonMobil), cinq autres étant touchées par la grève et une sixième en maintenance. Il a ajouté que les dépôts de carburants étaient pleins. "On a débloqué onze dépôts et on continuera à les débloquer pour desservir les stations", a précisé le secrétaire d'Etat. "On a battu depuis deux jours tous les records de consommation", a-t-il par ailleurs annoncé, en évoquant un "réflexe de précaution".

Une baisse de production électrique de 5.000 mégawatts

Concernant la grève votée dans les 19 centrales nucléaires françaises, la CGT revendiquait jeudi matin une baisse de production électrique de 5.000 mégawatts. Là aussi, Alain Vidalies a écarté tout risque de coupures d'électricité. "Tous les réseaux sont très interconnectés et nous sommes dans une période où nos capacités de production en Europe sont très importantes", a-t-il expliqué. "Si nous avions des difficultés d'alimentation avec nos ressources propres, nous pourrions acheter de l'électricité."..

 
4 commentaires - Carburant : "on ne risque pas de manquer", assure Alain Vidalies
  • avatar
    jeannot36 -

    Crétin ! en campagne 2 stations ce matin : 1 fermée, l'autre en rupture de Gasoil

  • avatar
    beaer -

    Pas de problème une foi 20 € et une fois 30 sur ma route dans le 49 .

  • avatar
    OVO44 -

    Il n'y a aucun manque puisque l'on vous le dit:.....
    Une ville / 176 000 habitants à 10 kms d'une raffinerie en Normandie. Je viens de passer 3/4 d'heure pour 30 € de gasoil. Plus d'essence et les trois quarts des stations de grandes surfaces vides.
    Tout va bien !

  • avatar
    peuimporte507 -

    On peut être satisfait Vidalies affirme que les dépôts sont pleins, bonne nouvelle. sauf que plus de la moitié des stations sont vides !! Quel humour ces socialos!!!

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]