Ceta : la Belgique dit non

Ceta : la Belgique dit non

Belgique drapeau

A lire aussi

Boursier.com, publié le lundi 24 octobre 2016 à 14h22

Alors que la Belgique devait initialement se prononcer vendredi au plus tard sur l'accord de libre échange entre l'UE et le Canada (Ceta), un délai supplémentaire a été accordé, compte tenu de l'échec des négociations... La décision est tombée ce lundi après-midi; "Fin du comité de concertation. La Belgique dit non", a écrit sur son compte Twitter Laurent Henrard, journaliste à la RTBF.

Selon des sources proches du dossier interrogées par Reuters, cette "dead line" avait été fixée par le Premier ministre canadien, Justin Trudeau, afin de décider s'il prendra l'avion ou non, la signature de l'accord étant prévue ce jeudi 27 octobre à Bruxelles.

Ultimes tractations

La région francophone du sud de la Belgique a voté une motion empêchant le gouvernement fédéral belge d'approuver l'accord. Ce dernier, bien que favorable au projet, doit en effet obtenir l'aval des Parlements régionaux pour le signer. Sans l'accord des 28 Etats de l'UE, l'accord ne pourra entrer en vigueur.

Depuis, la Commission européenne qui négocie au nom des 28 a tenté d'apporter de nouvelles garanties, mais les discussions ont encore échoué. "Nous avons été confrontés à une chaise vide dimanche et au silence des représentants wallons ce matin", a expliqué le Premier ministre belge, Charles Michel, lors d'un point presse.

Ultimatum

Pour la Wallonie, cette date-limite a été considérée comme un "ultimatum". Le chef du parlement Wallon, André Antoine, avait prévenu qu'il ne céderait pas aux pressions européennes, pointant du doigt "une marmelade de textes". "Nous voulions la transparence, nous voulons que la démocratie soit respectée", a-t-il dit au micro de Bel RTL.

"Dommage que les pressions de l'UE sur ceux qui bloquent la lutte contre la fraude fiscale ne soient pas aussi intenses", a posté dimanche, sur son compte Twitter,  le ministre-président de Wallonie, Paul Magnette. Ce dernier réclamait un report de la date de signature, afin de trouver un compromis satisfaisant, bien que le Ceta soit sur la table depuis plus de quatre ans...

La venue du Premier ministre canadien annulée ?

Le Premier ministre belge doit s'entretenir cet après-midi avec le président du Conseil européen, Donald Tusk. De son côté, le Premier ministre canadien, Justin Trudeau, qui devait se rendre à Bruxelles pour signer l'accord, pourrait annuler sa venue...

 
9 commentaires - Ceta : la Belgique dit non
  • avatar
    Ritter -

    la Wallonie est la porte parole des peuples d'Europe qui ne veulent pas de cet accord qui permet à des multinationales d'attaquer les Etats pour les décisions qu'ils pourraient prendre contraire aux intérêts financiers de ces sociétés. Ce qui est la négation de la démocratie, seuls les gouvernements de ces Etats sont élus pas les dirigeants de société privées.
    Et comme à son habitude, l'UE ne voit que l'ultralibéralisme, méprisants les intérêts des peuples de l'Europe. N'ont -ils pas encore compris avec le Brexit que les peuples d'Europe ne veulent plus de cette structure et de ses représentants qui sont contraires aux intérêts légitimes des peuples.

  • avatar
    chti74 -

    le Ceta sacrifierait notre agriculture, notre santé, notre souveraineté, ..... mais curieusement Le Foll (agriculture), Touraine (Santé) mais aussi Valls et Hollande restent bien muets sur le sujet !!!! Pourquoi vouloir censurer et ainsi dissimuler un fait qui nous concerne tous !!!

  • avatar
    xavier -

    C'est assez suave que de constater le rejet de la Wallonie. Napoléon et la France l'ont envahi avant que cette région francophone de la future Belgique, au 19 ème siècle participe essentiellement et financièrement à la mise en place de la Belgique. Cet exemple serait-il un retour à la réflexion de l'Europe de la fin du 19ème siècle ? A méditer pour les premiers de classe nantis des "pseudos grandes écoles de notre république. Certains belges ont toujours et peut-être en tête que l'un de nos présidents de la république est né à Bruxelles : Paul Deschanel . Comme quoi, il le faut jamais se moquer des "BELGES", mais en conserver l'humour....

  • avatar
    eco2007 -

    bien les belges, faites sauter cette merde d'UE

  • avatar
    Lougainut -

    Les belges sont parfois la risée de certains européens ....mais là ,un grand bravo et ne changez rien !! car après les ricains ,le Canada ,ça suffit ... cette Europe doit exploser ;

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]