Chine : le FMI salue les progrès mais demeure inquiet

Chine : le FMI salue les progrès mais demeure inquiet©Boursier.com
A lire aussi

Boursier.com, publié le mardi 14 juin 2016 à 12h32

Si les perspectives de croissance à court terme de la Chine se sont améliorées, celles à moyen terme sont plus incertaines, en raison de l'augmentation rapide du crédit, d'une surcapacité structurelle, d'une plus grande opacité du système financier, souligne le Fonds monétaire international dans une note de fin de mission.

Réformes nécessaires

Afin d'assurer la transition vers une économie plus robuste, l'institution préconise aux autorités de mettre en oeuvre une série de politiques pro-actives dans plusieurs domaines. Le FMI suggère notamment de contenir la dette des entreprises qui est encore gérable, mais "en augmentation rapide". "Aborder ce problème est impératif afin d'éviter de graves problèmes", fait-il valoir. Il estime nécessaire de durcir les contraintes budgétaires, en particulier pour les entreprises publiques, mais aussi de leur faciliter l'accès au marché.

Le FMI préconise aussi de réformer le système fiscal en profondeur, pour le rendre plus progressif. Il conviendrait également d'accroître de façon "substantielle" les taxes sur les combustibles fossiles et les polluants afin de rendre la croissance "plus verte". A titre d'exemple, "une taxe sur le charbon permettrait de réduire considérablement la pollution atmosphérique locale et pourrait empêcher 4 à 5 millions de décès prématurés d'ici 2030".

Ralentissement de la croissance "normal"

Le FMI se montre toutefois rassurant quant au ralentissement économique du pays, qui "est le résultat naturel de la transition nécessaire de la Chine". "Les politiques macro-économiques devraient être compatibles avec l'abaissement des vulnérabilités", peut-on lire dans la note. La croissance chinoise atteindrait ainsi un rythme d'environ 6% en 2017. La croissance du PIB chinois a été de 6,7% au premier trimestre, la plus faible depuis sept ans. La banque centrale table sur une expansion de 6,8% en 2016, contre 6,5% anticipé par le FMI.

 
0 commentaire - Chine : le FMI salue les progrès mais demeure inquiet
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]