Comment fonctionne Mossack Fonseca, le mystérieux cabinet au coeur des "Panama Papers" ?

Comment fonctionne Mossack Fonseca, le mystérieux cabinet au coeur des "Panama Papers" ?©Boursier.com
A lire aussi

Boursier.com, publié le mardi 05 avril 2016 à 08h35

Totalement inconnu du grand public jusqu'à dimanche, le cabinet d'avocats Mossack Fonseca se retrouve aujourd'hui au coeur "Panama Papers". Cette vaste affaire d'évasion fiscale a été révélée via une enquête planétaire réalisée par le consortium ICIJ (qui regroupe plus de 100 médias), sur la base de documents provenant de ce cabinet...

Ces documents révèlent notamment les noms de 140 responsables politiques ou personnalités de premier plan qui possèdent des avoirs dans des paradis fiscaux, dont Vladimir Poutine, Michel Platini ou encore le Premier ministre islandais. En outre, des milliers d'autres particuliers, peu ou pas connus, sont aussi mis en cause, dont un millier de Français...

Un fils de nazi allemand et un juriste tenté par la prêtrise

Le cabinet Mossack Fonseca a été cofondé il y a une trentaine d'années par Juergen Mossack et Ramon Fonseca Mora. Selon l'ICIJ, Juergen Mossack est né en Allemagne en 1948, avant d'émigrer au Panama avec sa famille où il a fait ses études de droit... Son père était un nazi qui a servi dans les "SS" pendant la Seconde Guerre mondiale, selon l'ICIJ qui cite des documents de l'armée américaine. D'après "d'anciens dossiers des renseignements", il a aussi proposé d'espionner pour le compte de la CIA...

Le second fondateur, Ramon Fonseca Mora, né en 1952, est également diplômé de droit à Panama, puis a poursuivi ses études à la London School of Economics. Dans une interview, il avait indiqué avoir envisagé de devenir prêtre...

Des sociétés écrans contrôlées par des prête-noms

Le consortium ICIJ révèle qu'entre 1977 et 2015, Mossack Fonseca a créé plus de 214.000 entités offshore réparties dans 21 paradis fiscaux (îles Vierges britanniques, îles du Pacifique...) pour le compte de clients dans plus de 200 pays différents. Le cabinet d'avocats s'occupe de toutes les formalités administratives, de façon à ce que le véritable nom du client n'apparaisse sur aucun document.

Officiellement, la société écran est ainsi contrôlée par des "nominees", des prête-noms, qui sont des actionnaires ou administrateurs fictifs. Le vrai client détient une procuration privée pour agir sur les actifs de la société, ce qui lui permet d'évoluer en toute discrétion, surtout s'il utilise plusieurs sociétés écrans... A noter que la création d'une société offshore n'est pas illégale. Ce qui l'est en revanche, c'est de ne pas déclarer le compte lié à cette société à l'administration fiscale concernée.

Selon 'Le Monde', Mossack Fonseca compte également parmi ses clients "des dirigeants de pays corrompus et de régimes autoritaires, voire des réseaux criminels de haut vol". Au Brésil, le cabinet a aussi été cité dans le cadre du scandale de corruption du géant pétrolier étatique Petrobras, qui secoue le pays depuis des mois...

Un lanceur d'alerte surnommé "John Doe" ("Monsieur X")

Pour l'instant, on ignore précisément comment ces documents (11,5 millions de pages au total !), ont filtré... Ils ont été fournis d'abord au quotidien allemand "Süddeutsche Zeitung", par un interlocuteur anonyme se faisant appeler "John Doe" (équivalent de "Monsieur X" en anglais). Le quotidien allemand a ensuite partagé ces données avec le Consortium international des journalistes d'investigation (ICIJ), qui avait déjà révélé les affaires SwissLeaks et LuxLeaks.

Le travail d'exploitation des documents a été réparti entre les publications membres, dont 'Le Monde' et 'France 2' (l'équipe de "Cash Investigation").

Après ces nouvelles révélations, plusieurs ONG ont réclamé lundi une action forte des responsables politiques, à commencer par Transparency International... "Les dirigeants du monde doivent se réunir et interdire les sociétés écrans qui alimentent les grandes affaires de corruption", a déclaré José Ugaz, le président de l'organisation...

 
0 commentaire - Comment fonctionne Mossack Fonseca, le mystérieux cabinet au coeur des "Panama Papers" ?
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]