Conjoncture : la consommation dynamiserait la croissance en 2016 (Insee)

Conjoncture : la consommation dynamiserait la croissance en 2016 (Insee)©Boursier.com
A lire aussi

Boursier.com, publié le jeudi 17 mars 2016 à 20h14

La dernière note de conjoncture trimestrielle de l'Insee a été publiée jeudi soir. Sans apporter d'éléments réellement nouveaux, l'institut national de la statistique adopte un ton plutôt optimiste, et confirme les prévisions chiffrées qu'elle avait faites il y a trois mois.

En décembre, l'Insee parlait ainsi de "résistance" de l'économie, mais trois mois plus tard, elle met l'accent sur un "pouvoir d'achat dynamique" qui devrait en partie protéger la France des turbulences internationales.

La consommation des ménages rebondirait nettement

La croissance française est toujours attendue en hausse de 0,4% au 1er trimestre 2016, puis de 0,4% au 2ème trimestre 2016, selon l'Insee, qui relève dans sa note que les effets négatifs sur la consommation des ménages des attentats du 13 novembre 2015 et de l'hiver doux, se sont estompés début 2016.

"Au premier semestre 2016, ces effets ne pèseraient quasiment plus sur la croissance, et, à l'exception des postes les plus affectés par les attentats pour lesquels le redressement serait progressif, la consommation des ménages rebondirait nettement", estime l'Insee. La consommation "serait portée par un pouvoir d'achat de nouveau en hausse, car les revenus d'activité resteraient dynamiques, alors que l'inflation demeurerait quasi nulle du fait de sa composante énergétique", poursuivent les économistes.

Après une année de reprise modérée en 2015 (+1,1% pour le PIB), l'acquis de croissance pour 2016 serait à ce niveau dès la mi-année, souligne l'institut national de la statistique. Si tout va bien, à la fin juin, la croissance serait donc déjà équivalente à celle de l'ensemble de 2015.

L'embellie se fait encore attendre sur le front de l'emploi...

D'autres facteurs laissent entrevoir une amélioration de l'économie française : la baisse des dépenses d'investissement en logement "serait moindre" en 2016, tandis que "de nombreuses conditions encouragent les entreprises à investir davantage", notamment les dernières mesures annoncées par la BCE, qui maintiennent les taux très bas. Enfin, "à rebours de ses partenaires européens, et malgré le ralentissement de la demande mondiale, les exportations de la France accéléreraient ponctuellement, du fait de la livraison de grands contrats aéronautiques et navals", souligne l'Insee dans sa note.

Malgré cette légère embellie de la consommation et de l'investissement, le marché de l'emploi ne devrait toutefois pas s'améliorer de façon significative, selon les prévisions de l'Insee. La légère amélioration notée au quatrième trimestre 2015, se poursuivrait tout de même au premier semestre 2016, à un rythme toujours très modéré. Le chômage, qui a atteint 10% en France métropolitaine en 2015 (contre 10,1% un an plus tôt), atteindrait ainsi 9,9% à la fin juin 2016...

 
0 commentaire - Conjoncture : la consommation dynamiserait la croissance en 2016 (Insee)
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]