Crash d'Egyptair : enquête en cours à Roissy, craintes pour le tourisme

Crash d'Egyptair : enquête en cours à Roissy, craintes pour le tourisme©Boursier.com
A lire aussi

Boursier.com, publié le jeudi 19 mai 2016 à 23h25

Accident ou attentat ? Il n'y a encore aucune certitude sur les raisons du crash en mer d'un Airbus A320 d'EgyptAir reliant l'aéroport parisien de Roissy CDG au Caire. Toutefois, jeudi soir, les autorités égyptiennes ont estimé que l'hypothèse d'un acte terroriste était "la plus probable". Dans l'attente d'éléments nouveaux, en France, la gendarmerie du transport aérien (GTA) a été chargée de l'enquête, jeudi par le parquet de Paris, et s'est mise au travail immédiatement à l'aéroport de Roissy.

Passagers et personnels ayant approché l'avion passés au crible

Les gendarmes vont s'intéresser aux conditions dans lesquelles s'est effectué le traitement du vol MS804 à l'aéroport de Roissy CDG, ce qui implique notamment d'enquêter sur tous les employés du groupe ADP (le gestionnaire de l'aéroport) susceptibles d'avoir approché l'appareil, mais aussi aux employés des nombreux sous-traitants (agents d'entretien, du ravitaillement ...) La liste des passagers et des membres d'équipage sera aussi passée au crible.

L'Airbus A320 d'EgyptAir, parti de Paris-CDG mercredi à 23 h 09 à destination du Caire, avec à son bord 56 passagers (dont 15 Français), 7 membres d'équipage et 3 officiers de sécurité, s'est abîmé en mer Egée peu après son entrée dans l'espace aérien égyptien, sans avoir émis d'appel de détresse. Jeudi soir, l'épave de l'avion n'avait pas été retrouvée et des informations contradictoires circulaient sur la découverte de débris en mer. Selon le vice-président d'EgyptAir, il s'agirait d'éléments de l'A320, mais les autorités grecques ont démenti, affirmant que ces débris ne proviendraient pas d'un avion.

Nouvelles menaces sur le tourisme en France ?

A la suite des attentats du 13 novembre à Paris, le patron d'ADP, Augustin de Romanet, avait indiqué à la mi-décembre que "près de 70 badges" d'agents sur les 85.000 qui travaillent dans les zones les plus sécurisées de Roissy et Orly avaient été retirés depuis début 2015, notamment en raison de "phénomènes de radicalisation". Jeudi à la Bourse de Paris, le cours de l'action ADP a souffert des doutes concernant l'accident, abandonnant 1,9%, deux fois plus que le CAC 40 (-0,85%).

Par ailleurs, dans la mesure où l'avion s'est envolé de Paris, cette catastrophe aérienne pourrait avoir de nouvelles répercussions négatives pour le tourisme en France, qui commençait à peine à se reprendre après les attaques meurtrières de novembre à Paris et au Stade de France.

Selon 'Le Figaro', les autorités françaises ont décidé de renoncer à la cérémonie de lancement d'une campagne internationale de promotion de la destination "Paris". Cette campagne devait être lancée vendredi matin à la Tour Eiffel par le ministre des Affaires étrangères Jean-Marc Ayrault, la présidente LR de la région Ile-de-France Valérie Pécresse et la maire PS de Paris Anne Hidalgo.

 
0 commentaire - Crash d'Egyptair : enquête en cours à Roissy, craintes pour le tourisme
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]