Défense : Donald Trump finalement "à 100% pour l'OTAN" ?

Défense : Donald Trump finalement "à 100% pour l'OTAN" ?

Communications Thales

A lire aussi

Boursier.com, publié le vendredi 27 janvier 2017 à 20h55

Donald Trump a-t-il changé d'avis sur l'Otan ? Le nouveau président américain, qui a souvent critiqué l'Alliance Atlantique, la jugeant "obsolète", serait désormais "à 100%" pour ce pacte politique et militaire de défense collective, né de la Guerre Froide après la 2ème guerre mondiale.

C'est la Première ministre britannique, Theresa May, en visite officielle vendredi à Washington, qui a fait cette affirmation, en présence de Donald Trump, pendant leur conférence commune. "Monsieur le Président, je crois que vous avez confirmé que vous étiez à 100% derrière l'Otan", a ainsi déclaré Theresa May.

Par ailleurs, le président américain se rendra en visite au Royaume-Uni d'ici à la fin de l'année à l'invitation de la Reine Elisabeth II, a annoncé Mme May, soulignant "l'importance" de la relation entre les deux pays. La dirigeante a en outre déclaré avoir discuté avec Donald Trump de la meilleure façon d'établir un accord de négociations commerciales avec les Etats-Unis. Elle n'a donné aucun détail supplémentaire à ce sujet.

Le 16 janvier, dans un entretien au 'Times' britannique et au 'Bild' allemand, Donald Trump avait qualifié l'Otan d'organisation "obsolète", reprochant à ses Etats membres de ne pas payer leur part de la défense commune et de se reposer sur les Etats-Unis.

Remise en cause du principe de la défense collective ?

Pendant sa campagne électorale, Donald Trump avait inquiété les pays européens en laissant entendre que Washington pourrait réfléchir à deux fois avant de venir en aide à un allié de l'Otan en danger qui n'aurait pas fait d'effort financier suffisant pour assurer sa propre défense. Une telle attitude remettrait en cause le principe de la défense collective, qui est au coeur du traité fondateur de l'Otan.

Actuellement, les Etats-Unis contribuent à hauteur de 70% aux dépenses de l'Otan. "Rien ne justifie le fait que les Etats-Unis prennent en charge la défense et la sécurité d'un pays qui ne paie pas la facture la plus équitable possible", avait mis en garde Carl Paladino, l'un des directeurs de campagne de Donald Trump, le 14 novembre dernier dans un entretien avec la 'BBC Radio 4'.

Trop tôt pour lever les sanctions contre la Russie

Par ailleurs, Donald Trump s'est montré prudent, vendredi, au sujet d'une éventuelle levée des sanctions prises contre la Russie en raison de son rôle dans la crise ukrainienne et de son annexion de la Crimée en 2014. Le président américain, qui doit avoir samedi sa première conversation téléphonique avec son homologue russe Vladimir Poutine, a estimé qu'il était "trop tôt pour parler de lever les sanctions" contre Moscou.

Il a cependant ajouté qu'il espérait avoir "une relation fantastique" avec Vladimir Poutine. Samedi, Donald Trump a aussi prévu de téléphoner à la chancelière allemande Angela Merkel et au président français François Hollande, qui jugent prématuré tout assouplissement du régime de sanctions contre la Russie. De nombreux responsables européens, mais aussi américains, estiment que ces sanctions ne pourront être assouplies que lorsque Moscou respectera les conditions des accords de cessez-le-feu de Minsk sur l'Ukraine.

Ces accords, signés à Minsk en février 2015, ont pour objectif de mettre fin à la confrontation entre le gouvernement ukrainien et les séparatistes pro-russes. Mais malgré l'instauration de plusieurs trêves, des affrontements ont régulièrement lieu le long de la ligne de front.

 
2 commentaires - Défense : Donald Trump finalement "à 100% pour l'OTAN" ?
  • avatar
    vivretranquille -

    il n'a jamais été contre l'OTAN, il veut juste que les européens payent plus pour qu'il les défende!

  • avatar
    kuzeol -

    Il a besoin de la Grande Bretagne pour vendre les produits Etats-Uniens en Europe, le nationalisme qui plaît temps au Fn, a déjà atteint ses limites.

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]