Défense : vers la suppression de 1.000 postes chez DCNS

Défense : vers la suppression de 1.000 postes chez DCNS©Boursier.com
A lire aussi

Boursier.com, publié le lundi 12 octobre 2015 à 20h12

Le groupe public DCNS, spécialiste du naval de défense, négocie un "accord global de performance" impliquant la suppression de 1.000 postes sans licenciements, soit environ 8% de sa force de travail d'ici à 2018. Ces informations ont été rapportées lundi par l'agence 'AFP', qui cite des sources syndicales et au sein de la direction.

Le constructeur naval, qui vient de revendre à l'Egypte les deux navires Mistral dont la cession à la Russie a été annulée, a précisé que ce plan de performance consistera à "ne pas remplacer le départ à la retraite d'un collaborateur sur deux", sur la période 2015-2018, ce qui se traduira par environ 2.000 "départs naturels, sans licenciements secs". Parallèlement, le groupe compte procéder à un millier d'embauches sur cette période, ce qui aboutira à un solde de 1.000 emplois supprimés.

DCNS a affiché des pertes en 2014

Pour la direction, la priorité est de renforcer la rentabilité et la compétitivité de DCNS, qui a enregistré des pertes de 336 millions d'euros en 2014, face à un "environnement particulièrement concurrentiel". Le groupe d'électronique de défense Thales, qui détient 35% du capital de DCNS, fait pression sur le groupe naval, qui employait 13.130 salariés à la fin 2014, pour qu'il redresse ses comptes.

De sources syndicales, les négociations devraient se dérouler en deux phases. Une première, jusqu'en décembre, porterait sur le volet emploi et sur les modalités pour s'adapter aux périodes de sous-charge. Une seconde, de janvier à avril, traiterait de l'organisation du temps de travail et de la qualité de vie au travail.

Direction et partenaires sociaux doivent se retrouver dès ce mercredi pour entamer les négociations sur le volet emploi. Pour la CFDT, premier syndicat de l'entreprise, il s'agit déjà de discuter de "la nécessité ou pas de supprimer des postes", d'obtenir des mesures d'accompagnement (formation, reconversion) et des incitations à la mobilité, a indiqué Angelo Martin, responsable de la CFDT, dans un entretien avec l''AFP'.

Le 1er octobre dernier, quelque 200 salariés de DCNS ont manifesté à Cherbourg, à l'appel de la CGT, devant la permanence de la députée PS Geneviève Gosselin-Fleury, pour protester contre le silence de l'Etat (actionnaire à plus de 63% de DCNS) face au projet de réduction d'effectifs.

 
1 commentaire - Défense : vers la suppression de 1.000 postes chez DCNS
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]