Déficit: des efforts moins marqués en 2016

Déficit: des efforts moins marqués en 2016

devise monnaie euro billet

A lire aussi

Boursier.com, publié le mercredi 21 juin 2017 à 12h10

Alors que le Premier ministre Edouard Philippe a reconnu mardi que l'objectif de ramener le déficit sous les 3% du PIB à la fin de cette année pourrait ne pas être tenu, un avis rendu par le Haut Conseil des Finances Publiques semble confirmer son propos.

Il estime en effet que, l'année 2016 a été marquée par "un ralentissement de l'effort de redressement des finances publiques, qui toutefois procède exclusivement d'un effort en dépense". Ainsi, l'ajustement structurel et l'effort structurel ont été faibles.

L'an dernier, le déficit public est ressorti à 3,4% du PIB, contre 3,6% projeté dans la loi de programmation des Finances publiques de décembre 2014 et après 3,6% fin 2015.

Effort structurel "faible"

Le Haut conseil observe notamment que "l'effort structurel, c'est-à-dire la partie de l'amélioration du solde structurel qui est directement liée à un effort en dépense ou à des mesures nouvelles de prélèvements obligatoires, et donc à l'action des pouvoirs publics, est faible en 2016 en l'état actuel des estimations".

Ainsi, il est limité à 0,1 point de PIB, après 0,7 point en 2015, 0,6 point en 2014 et environ 1 point par an en moyenne sur la période 2011-2013.

Recommandations

Compte tenu de la présente situation, le Haut conseil formule plusieurs recommandations, dont celle de prendre en compte d'autres éléments pour apprécier la situation des comptes publics, à commencer par "l'effort structurel en dépense". Les ajustements doivent par ailleurs être "en cohérence" avec les engagements pris par la France auprès de Bruxelles.

 
0 commentaire - Déficit: des efforts moins marqués en 2016
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]