Déficits : un nouvel avertissement de la Cour des comptes

Déficits : un nouvel avertissement de la Cour des comptes©Boursier.com
A lire aussi

Boursier.com, publié le mardi 12 janvier 2016 à 19h06

"L'effort résolu de maîtrise des déficits et de réformes doit être poursuivi pour respecter les engagements pris". Dans ces termes, le président de la Cour des Comptes, Didier Migaud, a ainsi clairement mis en garde mardi l'exécutif contre les risques d'un nouveau dérapage des déficits publics.

Lors de l'audience solennelle de rentrée de la Cour, M. Migaud, a exhorté le gouvernement "à ne pas s'écarter" de son plan d'économies. Des propos qui interviennent au moment où François Hollande multiplie les promesses (plan emploi, élargissement du service civique, renforcement des moyens pour le logement social...) sans en préciser les sources de financement.

En outre, depuis les attentats de Paris du 13 novembre, le gouvernement a annoncé la création de 8.500 postes, dont 5.000 dans la police et la gendarmerie, une mesure chiffrée à 600 millions d'euros. La priorité donnée à la lutte contre le terrorisme a fait dire au président de la République que "le pacte de sécurité l'emporte sur le pacte de stabilité", ce qui a relancé les craintes d'un relâchement des efforts en matière budgétaire.

Etre plus efficace sans augmenter la dépense publique

Certes, Bercy s'est engagé à renforcer les moyens consacrés à la sécurité tout en maintenant son objectif d'assainissement des comptes public pour 2016. Mais selon Didier Migaud, la réduction du déficit se poursuit à un rythme "trop lent" en France par rapport à ses voisins. La maîtrise de la dépense publique est encore "en deçà ce ce que la situation de nos finances commanderait", a jugé le président de la Cour des Comptes. Et le retour de la croissance économique prévu cette année, qui devrait accroître les recettes de l'Etat, ne doit pas avoir un "effet anesthésiant" sur l'exécutif, a-t-il insisté.

Pour Didier Migaud, "il est possible d'être plus efficace sans nécessairement augmenter la dépense publique". Commentant le renforcement des effectifs de police et de gendarmerie, il a jugé que cette mesure ne doit pas "dispenser de chercher à améliorer leur organisation et leur fonctionnement".

 
103 commentaires - Déficits : un nouvel avertissement de la Cour des comptes
  • avatar
    etoile_du_sud -

    Il faudrait d'abord que nos politiques commencent par se serrer la ceinture, plus de voyages à coût exorbitant de notre président ,le TGV en 2eme classe ou Easy jet , plus de dîners somptueux, on paye son repas,son téléphone, son électricité, son loyer comme tout un chacun, toutes les indemnités parlementaires imposables, plus de régimes spéciaux, le calcul des retraites identiques pour tous : sur les 25 meilleures années : parlementaires et fonctionnaires inclus, plus d'emplois à vie etc.... Avant de taxer les français, on réduit les inégalités et ON MONTRE L'EXEMPLE !!! C'était pas la promesse du président normal ?????

  • avatar
    miselette -

    La dette
    Si l'ex président Sarkozy n'avait pas augmenté la dette de 685milliards en 05 ans on n'en serait peut être pas là, je veux bien que les socialo (comme les nomment les anciens de droite) dénoncent leur gestion, mais peut-on parler du trou de Sarkozy qui rappelons le avait fait un cadeau fiscal aux riches, un peu d'honneteté SVP vous avez la mémoire courte les anciens et je ne suis pas socialo !!!!

  • avatar
    MicM -

    Mais mon cher Mr Migaud, il faut arrêter de nous enfumer, nos dirigeants viennent de penser à eux
    en augmentant l'indice des fonctionnaires.......Vos alertes ne sont pas prises en compte par nos dirigeants actuels qui continuent
    leur gabegie égocentrique......et Mr Sapin qui ose parlé de diminution du déficit public le seul résultat à prendre en compte
    c'est le montant de la dette de la France
    Si vous aviez des conseils à donner : diminution du nombre de députés, suppression du sénat....remboursement sur factures des frais professionnels et terminer les enveloppes occultes pour payer ses petits appartements par moyens détournés

    avatar
    psg35 -

    Tout a fait d'accord ,plus suppressions des avantages des anciens présidents

  • avatar
    reve07 -

    Moi je vous dis que pour distribuer de l'argent il faut le gagner au préalable. Nos politiques de tout bords dépensent d'abord et ensuite s'approvisionnent sur les marchés financiers en creusant la dette Mais nous devrons un jour payer l'addition, à moins bien sûr de ne jamais rembourser; mais les petits porteurs en seront pour tout leur argent; on a déjà connu les emprunts russes...et autres actions de sociétés en faillite alors un peu de sérieux et de gestion saine ne feront pas de mal

  • avatar
    nyloch -

    M Migaud devrait avoir le courage de dire ce qu'il faut supprimer dans les services publics et en assumer les conséquences au lieu de jouer au père fouétard. Faut-il réduire le nombre de militaires, d'enseignants, de médecins ou d'infirmières, de policiers, de gendarmes, de magistrats, d'ingénieurs, de techniciens, de contrôleurs divers et variés dont il fait partie. Tous ces mots ne servent à rien sinon à poser de faux problèmes et à opposer les français entre eux.
    La France a moins de fonctionnaires par habitant que le Danemark ou la Suède.
    Peut-être faudrait-il s'attaquer aux dépenses réellement pharaoniques de certaines instances ?
    Mais ceci serait aussi négatif que le reste.
    La vérité est que de trop nombreux français ne payent aucun impôt ou si peu, notamment ceux qui ont placé leurs avoirs à l'étranger alors qu'ils bénéficient des services français, y compris à l'étranger.
    Sur ce point les USA sont beaucoup plus sérieux que nous car tout américain paye des impôts même s'il vit à l'étranger.
    Il est grave que la politique dépende des comptables car si tel avait été le cas dans le passé, la France n'existerait pas, pas plus que de nombreux autres pays, y compris aujourd'hui.
    Ce sont les Etats qui créent la monnaie dont ils ont besoins, telle est la règle éternelle, d'autant qu'aujourd'hui, 85% de l'argent est scriptural, donc fictif et n'existe que dans des ordinateurs. Les 500 milliards de dollar de GOOGLE en bourse n'existeront que lorsque les actionnaires revendront leurs actifs, pour le moment ils ne valent rien.
    L'argent est un simple outil de développement et n'a aucune valeur propre, seulement celle qu'on lui accorde.
    Alors que l'être humain,lui, en a une. C'est le seul point commun entre le Christ et Karl Marx.

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]