Démission du patron d'Uber Suisse, Allemagne et Autriche

Démission du patron d'Uber Suisse, Allemagne et Autriche

Le patron d'Uber Suisse, Allemagne et Autriche a démissionné pour rejoindre la société suisse Pegasus Digital

A lire aussi

AFP, publié le mercredi 14 juin 2017 à 15h17

Le patron d'Uber Suisse, Allemagne et Autriche a démissionné pour rejoindre la société suisse Pegasus Digital, a indiqué cette dernière mercredi dans un communiqué.

La démission de M. Jalali intervient au lendemain du retrait du PDG controversé du groupe Uber Travis Kalanick, mais aucune indication n'a été donnée quant à éventuel lien entre les deux décisions.

De source proche de l'entreprise Uber, on indique qu'une solution interne est en cours pour assurer la succession de M. Jalali, 35 ans.

A compter du mois d'août, Rasoul Jalali siégera au conseil d'administration de Pegasus Digital, qui se présente comme un laboratoire d'idées dans le domaine numérique.

Selon Pegasus, M. Jalali veut se concentrer sur l'élaboration et le lancement de nouveaux modèles d'affaires dans le secteur numérique.

M. Jalali, qui a étudié à Zurich et à Londres, a participé ces trois dernières années au développement des activités d'Uber en Suisse. 

M. Jalali a chapeauté les activité d'Uber en Suisse alémanique (Bâle et Zurich), en Autriche et en Allemagne.

Les activités de Uber en Suisse romande (Lausanne et Genève) sont dirigées par un autre responsable, Alexandre Molla.

Mardi, le patron controversé du groupe Uber, Travis Kalanick, s'est provisoirement retiré de ses fonctions, après le départ dimanche du numéro deux, Emil Michael.

Comme M. Michael, M. Kalanick est accusé d'avoir encouragé des pratiques managériales douteuses et de ne pas avoir de stratégie pour l'entreprise. 

La semaine dernière, le groupe a annoncé le renvoi de 20 salariés après 215 plaintes en interne, faisant état de harcèlement ou d'intimidations.

Uber a aussi recruté deux femmes à des postes clés pour améliorer l'image de l'entreprise et s'attaquer aux problèmes de management. 

 
0 commentaire - Démission du patron d'Uber Suisse, Allemagne et Autriche
  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]