Des associations dénoncent de nouveaux permis pétroliers en France

Des associations dénoncent de nouveaux permis pétroliers en France©Boursier.com
A lire aussi

Boursier.com, publié le vendredi 02 octobre 2015 à 15h45

Les associations de défense de l'environnement montent la garde en France, à quelques semaines de la conférence sur le climat COP21, qui se tiendra à Paris à partir de fin novembre. Agir pour l'environnement, les Amis de la Terre, Attac, la Confédération paysanne, ou encore le Réseau Action-Climat notamment, dénoncent la publication au Journal Officiel de trois nouveaux permis exclusifs de recherches d'hydrocarbures liquides ou gazeux conventionnels. Le texte autorise la prolongation de deux autres. "Que valent donc les promesses de François Hollande et des négociateurs d'obtenir un accord historique à la conférence mondiale sur le climat si c'est pour entretenir cette fuite en avant extractiviste ?", s'interrogent ces associations, qui sont une vingtaine, dans un communiqué.

Interrogée par 'Le Monde', la ministre de l'Ecologie Ségolène Royal relativise l'impact de ces autorisations, et souligne que les permis délivrés concernent "des zones où il y a déjà des forages". Elle ajoute que, dans le même temps, "quatre autres permis ont été refusés", ce qui constituerait une première. "Sous réserve d'un inventaire complet, je pense que ce sont les derniers permis qui seront accordés", assure-t-elle.

Annulation des permis

Mais les associations estiment que ces autorisations sont "en contradiction avec les recommandations des scientifiques qui ont clairement établi qu'il fallait geler 80% des réserves actuelles prouvées d'hydrocarbures, pour avoir une chance raisonnable de ne pas dépasser les 2oC de réchauffement climatique d'ici la fin du siècle". Nous exigeons que le gouvernement annule les permis qu'il vient de délivrer et mette fin à la prospection pétrolière, gazière et charbonnière sur le territoire. Pour que les discours sur l'urgence climatique ne restent plus sans lendemain.

Les autorisations publiées au Journal officiel concernent les permis de Champfolie en Seine-et-Marne, de Herbsheim dans le Bas-Rhin et d'Estheria dans la Marne) et ils ont décidé d'en prolonger deux autres jusqu'à fin 2018 (les permis de Bleue Lorraine en Moselle et de Juan de Novadans "les terres australes et antarctiques françaises").

 
1 commentaire - Des associations dénoncent de nouveaux permis pétroliers en France
  • avatar
    gauloissss -

    il faut supprimer tous véhicules engins moyens de chauffage
    Qui utilisent des produits a base de pétrole
    aux membres de ces associations.

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]