Des géants du web s'engagent à supprimer les contenus extrêmistes

Des géants du web s'engagent à supprimer les contenus extrêmistes©Boursier.com
A lire aussi

Boursier.com, publié le mardi 06 décembre 2016 à 09h51

Régulièrement accusés d'être trop laxistes à l'égard de certains de leurs utilisateurs, YouTube, Facebook, Twitter et Microsoft ont annoncé mardi la création d'une base de données commune pour supprimer les contenus extrémistes de leurs sites.

Ces entreprises, qui sont toutes américaines, vont partager les "hash", l'équivalent des empreintes digitales automatiquement assignées aux vidéos ou aux photos, des contenus extrémistes qu'ils retirent de leurs sites afin de faciliter leur identification par leurs pairs.

Usage d'un "hash"

"Nous espérons que cette collaboration se traduira par une efficacité accrue dans notre effort permanent pour appliquer notre politique de lutte contre le problème global urgent des contenus terroristes en ligne", ont déclaré ces entreprises dans un communiqué commun publié mardi.

YouTube et Facebook ont déjà commencé à utiliser les "hash" pour supprimer automatiquement des contenus extrémistes mais chez de nombreux diffuseurs, ce type de filtrage reste dépendant du signalement par les internautes de contenus contraires aux conditions générales d'utilisation et le retrait de ces contenus nécessite une intervention humaine.

En marche début 2017

Ainsi, Twitter a suspendu 235.000 comptes entre février et août.

La base de données sera opérationnelle début 2017 et le partenariat pourra être élargi à de nouveaux acteurs. Depuis la vague d'attentats qui a secoué le monde ces derniers mois, les géants technologiques sont mis sous pression par les gouvernements occidentaux.

 
0 commentaire - Des géants du web s'engagent à supprimer les contenus extrêmistes
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]