EDF : le gouvernement britannique signe les contrats pour Hinkley Point

EDF : le gouvernement britannique signe les contrats pour Hinkley Point©Boursier.com
A lire aussi

Boursier.com, publié le jeudi 29 septembre 2016 à 17h55

Après des mois de bataille et de reports, le gouvernement britannique a signé jeudi, à Londres, avec EDF et son partenaire chinois CGN, les contrats relatifs à la construction des deux réacteurs EPR d'Hinkley Point C, a annoncé l'énergéticien français sur son compte Twitter. Le ministre des Affaires étrangères était également sur place. "Cela représente 4.500 emplois pour EDF et la filière nucléaire française", s'est félicité Jean-Marc Ayrault.

Un projet qui fait polémique

De nombreuses voix se sont élevées contre ce projet, y compris au sein de la direction d'EDF. L'un des membres du conseil d'administration, Gérard Magnin a claqué la porte fin juillet, tout comme l'ex-directeur financier d'EDF, Thomas Piquemal, en mars dernier.

Fin août, cinq administrateurs représentant les salariés ont également saisi le Tribunal de Commerce pour obtenir l'annulation du projet. Ces derniers estiment ne pas avoir "bénéficié du même niveau d'informations que le PDG, le commissaire du gouvernement et certains administrateurs qui, par leurs liens avec des groupes industriels, sont intéressés par les marchés du projet des deux réacteurs EPR d'Hinkley Point".

Beaucoup doutent notamment de la viabilité économique du projet dont le coût est estimé à 21 milliards d'euros. Ce matin, Moody's a ainsi dégradé le profil risque d'EDF, estimant que le plan d'action dévoilé en avril dernier par le groupe, "ne suffira pas à compenser totalement l'accroissement du risque induit par la décision d'investissement dans le projet Hinkley Point C".

 
1 commentaire - EDF : le gouvernement britannique signe les contrats pour Hinkley Point
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]