Education nationale : où en est-on des créations de postes ?

Education nationale : où en est-on des créations de postes ?

Najat Vallaud-Belkacem, Porte-parole du Gouvernement

A lire aussi

Boursier.com, publié le lundi 29 août 2016 à 10h26

A quelques jours de la rentrée scolaire et à huit mois de l'élection présidentielle, la ministre de l'Education nationale, Najat Vallaud Belkacem, a tenu une conférence de presse ce lundi matin pour faire le point sur la situation, notamment en ce qui concerne le nombre de créations de postes.

Sur l'ensemble du quinquennat, François Hollande s'était engagé à 60.000 nouveaux emplois, dont 20.000 dans le primaire, après la suppressions de 19.000 postes dans le premier degré sous le mandat de Nicolas Sarkozy, selon les données du syndicat Snuipp-FSU présentées la semaine dernière.

Allocation "différenciée" des moyens

Najat Vallaud-Belkacem a mis en avant "l'allocation différenciée des moyens en fonction des territoires". Pour cette rentrée 2016, 1.000 postes ont ainsi été créés dans l'académie de Lille alors que les classes recevront 1.000 élèves de moins dans le primaire. A Créteil, 650 postes verront le jour, contre les 200 initialement prévus, a-t-elle fait valoir. De même, depuis la loi pour la Refondation de l'école du 8 juillet 2013, le dispositif "plus de maîtres que de classes" visant à allouer davantage de moyens aux zones sensibles, a permis la création de 3.195 postes.

Le compte n'y est pas tout à fait

Le syndicat Snuipp-FSU a salué les avancées, tout en précisant que les objectifs n'ont pas encore été tous atteints. "Depuis la rentrée 2012, 6.022 postes de titulaires et 13.011 postes de stagiaires ont été créés. Si l'objectif visé pour la création de postes de stagiaires est atteint, il reste encore 7.978 postes de titulaires à créer pour atteindre l'objectif des 14.000 annoncés", a-t-il souligné.

De même, concernant le dispositif "plus de maîtres que de classes", le Snuipp-FSU comptabilise 3091,5 postes consacrés à ce dispositif, dont seulement 2.418,5 créations. "On est loin de l'ambition affichée par le ministère d'en créer 7.000 en 5 ans", conclut-il.

 
0 commentaire - Education nationale : où en est-on des créations de postes ?
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]