Electricité : des mesures exceptionnelles envisagées à partir de mardi

Electricité : des mesures exceptionnelles envisagées à partir de mardi

électricité froid neige

A lire aussi

Boursier.com, publié le vendredi 13 janvier 2017 à 19h29

Face à la vague de froid glacial attendue la semaine prochaine, le gestionnaire du réseau français de transport d'électricité a fait savoir lundi qu'il envisageait de prendre des mesures exceptionnelles à partir de mardi prochain pour assurer l'approvisionnement en électricité.

Vendredi matin, les opérateurs du marché de l'énergie (EDF, RTE, Enedis etc.) se sont réunis autour de Ségolène Royal, la ministre de l'Energie et de l'Environnement pour évoquer ces mesures, qui n'ont pas été détaillées pour l'instant.

Pas de coupures de courant à craindre "à ce stade"

Dans un point presse téléphonique, RTE a expliqué quelles mesures pourraient être prises partir de mardi, précisant que des coupures de courant n'étaient pas envisagées "à ce stade".

RTE pourrait notamment émettre une alerte aux consommateurs pour les encourager à réduire leur consommation (éteindre les lumières dans les pièces inoccupées, débrancher les appareils en veille, ne pas faire fonctionner certains appareils etc.) A elles seules, ces mesures pourraient permettre de réduire la consommation d'électricité de 2 à 3 gigawatts, soit la capacité de deux réacteurs nucléaires.

Des "délestages" seulement en tout dernier recours

RTE peut aussi mettre en oeuvre des coupures de courant temporaires dans certaines industries lourdes : des accords en ce sens ont ainsi été conclus avec 21 sites industriels fortement consommateurs d'électricité. RTE peut aussi baisser de 5% la tension sur les réseaux de distribution, ce qui réduirait la performance des appareils électriques sans les endommager.

En tout dernier recours, RTE peut procéder à des délestages (coupures) tournants, d'une durée inférieure à deux heures, qui pourraient être mis en oeuvre dans certaines régions.

L'approvisionnement fragilisé avec 5 centrales nucléaires à l'arrêt

La situation pourrait s'avérer un peu moins tendue que ce qui était redouté, car l'Autorité de sûreté nucléaire (ASN) a accepté vendredi la demande d'EDF de reporter l'arrêt programmé de deux réacteurs nucléaires qui auraient dû être stoppés la semaine prochaine. Ce seront donc 5 réacteurs nucléaires, et non 7 comme il était craint, qui seront à l'arrêt la semaine prochaine.

Il reste que l'approvisionnement d'électricité sera bel et bien fragilisé à un moment où la demande va atteindre des sommets... RTE s'attend ainsi à un pic de consommation autour de 100 gigawatts (GW) entre mercredi et vendredi prochain, vers 19 heures chaque soir, alors que selon des sources citées par le quotidien 'Les Echos', les moyens de production disponibles à ce moment-là ne seront que de 85.000 mégawatts. En y ajoutant une capacité d'importation comprise entre 5.000 et 7.000 MW, on atteindrait un total de 92 GW disponibles.

Rappelons que Météo France prévoit des températures de 5 à 10 degrés inférieures aux normales en milieu de semaine prochaine (avec des plus bas autour de -11 degrés), une situation qui devrait se prolonger jusqu'au week-end du 21-22 janvier.

 
6 commentaires - Electricité : des mesures exceptionnelles envisagées à partir de mardi
  • avatar
    fremil -

    mon voisin ,ancien d"EDF chauffe sa maison a 25 degré et laisse les éclairages du jardins allumés jour et nuit.
    et il dit qu'il ne paye pas le courant alors que beaucoup de Français on du mal a payer leurs factures de courant

    avatar
    rose79 -

    oui cela existe en effet , la pas normal si il paye a moindre coût je connais

  • avatar
    Mafiosi -

    Pas d'inquiétude: le parti écologiste a prévu de distribuer des bougies et du silex .....

  • avatar
    malalpha -

    On avait des poeles à charbons, les rues étaient noires de suies et les enfants avaient des bronchites ou de l'asmhe on ne chauffait qu'une piéce (cuisine= salle à manger= salon) dans les chambres le dentier de grand pére était pris dans la glace du verre d'eau ou il l'avait mis le soir!
    on avait des couvertures et des édredons et non pas des couettes synthétique made in china
    Autre époque plus rude les vieux et les enfants fragiles ne voyaient pas le printemps
    les parents se levaient de bonne heure pour nettoyer et rallumer le poéle
    maintenant on a "lindépendance énergétique" grace au nucleaire, avec des cuves en acier douteux des échangeurs ayant fait l'objet d'essais fantaisistes autocontrolés par des autosatisfaits
    La chance tiendrât bien encore un mois!

    avatar
    Mafiosi -

    si on remonte plus loin, on vivait dans des grottes .......

  • avatar
    pictave -

    C'est curieux ?!? la sinistre de l'éconogie n'avait-elle pas assurée récement qu'il n'y avit rien à craindre ?!? il est vrai que, lorsqu'elle fit cette annonce, j'ai tout de suite renouvelé ma garde-robe de pull-over et acheter des bougies et des piles de rechange....

  • avatar
    tirma -

    Incroyable l'on se balade la haut!!et on est entrain de nous dire que l'on nous restreindre l'électricité tout cela avec leur onn!!!!!!écologique, il fait froid 15 jours en hiver je suis née en 1950 cryez moi que des hivers froids il y en avait et de novembre à mars et en région Parisienne on ne nous faisait pas des pataquès ses ainsi!! !la technologie ne cesse que de progresser mais dans qu'elle business sommes nous !!!Ils sont tombés sur la tête nos gouvernants!!

    avatar
    invalide -

    les personnes âgées seules dans pavillon et les très jeunes enfants, dont
    les bébés c'est les mettre en danger de mort, de plus les mauvaises
    installations électriques du fait baisse tension fera de suite panne
    totale sans compter les bougies si pas surveillées c'est l'incendie,
    en 2017, personne n'est habituée à cette éventuelle situation grâce
    ou faute à l'évolution merci aux irresponsables de l'etat

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]