Elèves handicapés : François Hollande promet moins de précarité pour les AVS

Elèves handicapés : François Hollande promet moins de précarité pour les AVS

école cartables élève

A lire aussi

Boursier.com, publié le jeudi 19 mai 2016 à 14h59

La meilleure intégration scolaire des enfants en situation de handicap est l'un des piliers de la loi pour la refondation de l'Ecole, entrée en vigueur le 8 juillet 2013. Trois ans plus tard, François Hollande et la ministre de l'Education, Najat Vallaud-Belkacem ont dressé un état des lieux et annoncé de nouvelles mesures, à l'occasion d'une conférence sur le handicap qui se tenait ce jeudi à l'Elysée.

Scolarisation en milieu ordinaire : +25% par rapport à 2012

Dans une tribune publiée dans le 'Huffington Post', Najat Vallaud-Belkacem se félicite des "progrès accomplis", "avec près de 280.000 élèves en situation de handicap aujourd'hui scolarisés en milieu ordinaire, ce qui représente une augmentation de 25% depuis 2012". "Les dispositifs collectifs créés se sont développés : le nombre d'unités localisées pour l'inclusion scolaire (ULIS) s'est accru de plus de 16%. Dans toutes les écoles de France, on compte aujourd'hui au moins un élève en situation de handicap", ajoute-t-elle.

Emplois stables

Pour accompagner ces élèves en milieu scolaire "ordinaire", l'Education nationale a eu recours aux auxiliaires de vie scolaire (AVS), dont les contrats sont souvent précaires et limités dans le temps. Depuis 2014, ils sont voués à devenir des accompagnants des élèves en situation de handicap (AESH), des contractuels de la fonction publique, dont le contrat d'une durée maximale de trois ans peut-être renouvelé dans la limite de six ans. Au terme de ces six années, un CDI peut leur être proposé. "L'objectif est de mettre fin à la précarité du statut actuel d'AVS et de permettre une plus grande stabilité pour les enfants", a déclaré jeudi, le président, François Hollande. Il a en outre annoncé la transformation, sur les 5 ans à venir, des 56.000 contrats aidés (20h/semaine) en 32.000 emplois (35h/semaine) d'AESH.

Reste à savoir si ces annonces seront effectivement appliquées. Car selon les syndicats, les engagement pris en 2014 n'ont pas été tenus. "En dépit de la forte demande sociale, notamment de la part des parents d'élèves, nous restons loin de la 'professionnalisation' annoncée", regrettaient les fédérations FERC-CGT, SUD-Education, FNEC-FP-FO et FAEN, en octobre dernier. "La possibilité offerte par les textes de 2014 d'obtenir un CDD AESH reste fictive par manque de budgets", soulignaient-elles.

 
2 commentaires - Elèves handicapés : François Hollande promet moins de précarité pour les AVS
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]