Enquête Pisa : la France demeure championne des inégalités scolaires

Enquête Pisa : la France demeure championne des inégalités scolaires

université lycée classe étudiant

A lire aussi

Boursier.com, publié le mardi 06 décembre 2016 à 12h20

Le système éducatif français ne parvient toujours pas à réduire les inégalités. Le très attendu rapport PISA de l'OCDE, qui évalue les systèmes d'éducation du monde entier en testant les compétences des élèves de 15 ans dans les matières principales vient d'être publié.

Le contexte socio-économique déterminant en France

Si l'hexagone se situe globalement dans la moyenne (score de 495 en sciences, 493 en mathématiques et 499 en compréhension de l'écrit), le verdict est sans appel : "plus on vient d'un milieu défavorisé en France, moins on a de chances de réussir à l'évaluation PISA 2015".

En la matière, la France fait toujours partie des plus mauvais élèves de la région. Il s'agit de l'un des pays "où la relation entre performance et milieu socio-économique des élèves est l'une des plus fortes parmi les (...) économies participant à l'enquête", s'alarme l'OCDE. En France, près de 40% des élèves issus d'un milieu défavorisé sont en difficulté, contre une moyenne de seulement 34%. "Plus encore, seuls 2 % des élèves issus d'un milieu défavorisé se classent parmi les élèves les plus performants", pointent les auteurs de l'enquête.

Davantage d'élèves en difficulté

Concrètement, en sciences, les élèves de 15 ans immigrés de la première génération accusent des scores en sciences inférieurs de 87 points à ceux des élèves non immigrés, contre une moyenne de 53 points au sein de l'OCDE. En outre, dans cette matière," le milieu socio-économique explique plus de 20% de la performance obtenue par les élèves de 15 ans (contre seulement 13% en moyenne). Seuls la Hongrie et le Luxembourg enregistrent une aussi piètre performance.

En mathématiques, la proportion d'élèves en difficultés a de nouveau augmenté pour ressortir à 24%, contre seulement 17% en 2003, alors que celle des apprenants "performants" et "très performants" se situe au-dessus de la moyenne (32% contre 29%).

De même, en compréhension de l'écrit, la France améliore globalement son score par rapport à 2009 (496 à 499 points), mais cela s'explique par une hausse de la proportion des élèves performants et très performants, alors que celle des élèves en difficulté stagne.

Moins de plaisir

Parmi les autres points faibles de la France, l'OCDE observe le manque d'appétence des élèves. Ils éprouvent en effet moins de plaisir à apprendre les sciences que les autres pays de la région. Ils sont également moins nombreux à penser que cela leur sera "utile pour trouver un emploi".

Lors de la présentation du rapport, l'OCDE a toutefois rappelé que ces résultats ne permettent pas de savoir si les nouveaux programmes entrés en vigueur en cette rentrée 2016 auront un impact positif, l'enquête ayant été menée auparavant.

 
1 commentaire - Enquête Pisa : la France demeure championne des inégalités scolaires
  • avatar
    bilout1 -

    Ce qui n'empêchera la ministre, " je tacle même le pape" de pérorer à la télé.
    Sans parler de sa prétention à être 1er Ministre à la place de Valls.

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]