Etiquetage de la viande : les syndicats d'éleveurs lancent une pétition

Etiquetage de la viande : les syndicats d'éleveurs lancent une pétition

vache boeuf

A lire aussi

Boursier.com, publié le jeudi 25 février 2016 à 10h20

Alors que le salon de l'Agriculture ouvre ses portes ce samedi à Paris, plusieurs syndicats (FNSEA, Jeunes Agriculteurs...) ainsi que l'UFC Que Choisir ont lancé une pétition afin de réclamer l'étiquetage obligatoire de l'origine des viandes et de faire pression sur les autorités.

Inquiétudes

Cette demande est à l'origine des nombreux mouvements de mobilisation des agriculteurs. La semaine dernière, Interbev, interprofession du bétail et de la viande s'est inquiétée des risques du futur accord transatlantique pour la filière viande bovine française (TTIP). Elle craint une ouverture massive du marché européen à des viandes bovines américaines issues de "feedlots" - parcs d'engraissement industriels de bovins destinés à la production de viande à bas coût, engraissés au maïs OGM, aux antibiotiques et aux farines animales - alors que l'UE et les Etats-Unis renégocient actuellement les accords de libre échange.

Quelle législation actuelle ?

A cette occasion, l'association de consommateurs rappelle qu'actuellement l'indication d'origine est obligatoire (mention du/des pays où les animaux sont nés/élevés/abattus) pour la viande bovine fraîche, réfrigérée ou congelée. En revanche, pour les espèces ovines, porcines, caprines et de volaille, l'étiquetage des viandes fraîches, réfrigérées ou congelées est obligatoire depuis 2015, avec les mentions "élevé/abattu", mais les éleveurs ne sont pas tenus d'indiquer le pays de naissance des animaux. Enfin, les viandes hachées et les chutes de parage sont soumises à une dérogation. Seule la mention UE/hors UE est obligatoire. Pire, la viande utilisée en tant qu'ingrédient dans les plats transformés ne requiert aucune obligation.

 
18 commentaires - Etiquetage de la viande : les syndicats d'éleveurs lancent une pétition
  • avatar
    nonours -

    IL FAUT ABSOLUMENT INDIQUER CLAIREMENT LA PROVENANCE DES ALIMENTS ( tous ) . NOUS NE SOMMES PAS OBLIGES DE MANGER N IMPORTE QUOI .........; mais ceci impliquerait également de nourrir les animaux de boucherie avec de l'herbe , comme je l'ai connu JADIS en NORMANDIE ( 14......) ; les porcs avec le " petit lait " issu dela fabrication du " vrai BEURRE " ; e-t-c .......

  • avatar
    chtong -

    Photo ...

    Stéphane au pupitre, avant discours ...
    même coupe de cheveux, même coloris ...

  • avatar
    willy -

    les syndicats , où plutôt le syndicat majoritaire fnsea de droite conduit par jacob de hulin ; cela serait plus juste , vous allez vous faire avoir les paysans . les paroles s'envolent les écrits restent ;

  • avatar
    bonsenspaysanbis -

    je suis étonné que bruxelles, cette usine à produire de la paperasse ne l'impose pas

    quels sont les intérêts qui font traîner cette décision européenne qui est légitime pour le consommateur

  • avatar
    pigeonxxl38 -

    en pensant que cette année un malaise planera sur le salon , moi le problème de l'étiquetage ne me concerne pas du tout , le dernier steak je l'ai consommé il y a plus de 20 années , les animaux je les laisse brouter tranquillement dans les prés , les producteurs les tueurs vous me donnez des nausées !

    avatar
    JDP91 -

    S'il y a des animaux qui broutent dans les prés, c'est parce qu'il y a des producteurs et des tueurs...

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]