Facebook se défend une nouvelle fois d'avoir fait gagner Donald Trump

Facebook se défend une nouvelle fois d'avoir fait gagner Donald Trump

Facebook silhouette

A lire aussi

Boursier.com, publié le lundi 14 novembre 2016 à 10h55

Le patron de Facebook s'est une nouvelle fois exprimé ce weekend pour rejeter l'idée que son réseau social ait pu influencer le résultat de la présidentielle aux Etats-Unis, grâce notamment à de fausses informations ayant circulé sur le site. Au lendemain des résultats, Mark Zuckerberg avait déjà trouvé "assez dingues" ces allégations, mais depuis, les critiques ne se calment pas.

Dans un message posté samedi, Mark Zuckerberg réitère ses propos, tout en assurant que son entreprise fera davantage dans le futur pour éviter le partage de fausses informations. Avant l'élection du 8 novembre, les utilisateurs de Facebook aux Etats-Unis ont pu lire de faux reportages affirmant par exemple que le pape François soutenait la candidature de Donald Trump, ou qu'un agent fédéral qui enquêtait sur la démocrate Hillary Clinton avait été retrouvé mort.

Nombreuses critiques

Selon Mark Zuckerberg, ces canulars représentent une partie infime de ce qui est partagé sur le réseau, et il est improbable que cela ait pu peser sur le résultat du scrutin. "Quatre-vingts dix neuf pour cent du contenu de Facebook est authentique", se défend Mark Zuckerberg, qui promet néanmoins de proposer aux utilisateurs des moyens pour épingler les fausses informations.

Les critiques contre le réseau social ont fusé après la victoire du milliardaire la semaine dernière, le 'New York Times' affirmant par exemple dans un éditorial qu'il avait gagné "à cause" de Facebook.

Le réseau social a dû faire face à de nombreuses controverses cette année, et notamment un tollé international après sa décision de censurer une photo emblématique de la guerre du Vietnam, celle de la petite fille brûlée au napalm, en raison de sa nudité. Facebook a ensuite fait machine arrière et décidé de rétablir cette image.

 
0 commentaire - Facebook se défend une nouvelle fois d'avoir fait gagner Donald Trump
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]