Fessenheim : EDF voudrait obtenir des garanties avant d'enclencher la fermeture

Fessenheim : EDF voudrait obtenir des garanties avant d'enclencher la fermeture©Boursier.com
A lire aussi

Boursier.com, publié le mercredi 15 juin 2016 à 14h40

Promesse de campagne de François Hollande, la fermeture de la plus vieille centrale nucléaire de France, celle de Fessenheim pourrait ne pas être tenue. Selon ' Le Monde' - qui cite "des sources concordantes - EDF s'y opposerait, en refusant d'enclencher la procédure juridique qui doit permettre l'arrêt anticipé des deux réacteurs. Une "source proche du dossier" a confirmé cette information auprès de Reuters.

Si les deux parties ne parviennent pas à trouver un accord, le dépôt formel de la demande de fermeture n'est plus envisagé avant au moins décembre, alors qu'il était prévu pour ce mois-ci, précise encore le journal. Fessenheim doit pourtant s'éteindre définitivement d'ici la fin 2018.

Quelles compensations financières ?

L'entreprise publique souhaiterait obtenir des garanties sur les compensations que l'Etat serait prêt à verser. "Le processus ne serait engagé qu'à l'issue des négociations sur l'indemnisation", a en effet indiqué la source interrogée par Reuters.

'Le Monde' rappelle qu'EDF voudrait obtenir 2 à 3 milliards d'euros, alors que la ministre de l'Environnement, Ségolène Royal, aurait suggéré un montant compris entre... 80 et 100 millions d'euros seulement. Interviewé en mai dernier par 'Les Echos', Maxime Villota, administrateur salarié d'EDF a estimé cette proposition "sidérante". "C'est une injure à l'entreprise et à ses personnels", a-t-il déploré.

Discussions en cours

Le gouvernement assure de son côté que l'objectif est toujours de lancer le processus d'ici la fin 2016. "Il y a des discussions (...), il y a à rapprocher des points de vue entre EDF et ce que souhaite le gouvernement", a indiqué mercredi, Stéphane Le Foll, porte-parole du gouvernement, lors du compte rendu du conseil des ministres.

Cette question de l'indemnisation est d'autant plus importante pour EDF que le groupe traverse une mauvaise passe. Au premier trimestre, son chiffre d'affaires a reculé de près de 7%. Le groupe doit notamment assumer de lourds investissements, à commencer par le projet de l'EPR britannique à Hinkley Point ou encore le rachat de l'activité réacteurs d'Areva.

 
0 commentaire - Fessenheim : EDF voudrait obtenir des garanties avant d'enclencher la fermeture
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]