France: "Gouverner", c'est "affronter l'impopularité" (Moscovici)

France:

Le commissaire européen aux Affaires économiques Pierre Moscovici s'adressant à la presse à Bruxelles le 12 juillet 2017. Il a salué lundi la volonté affichée par le président français Emmanuel Macron de ramener le déficit...

A lire aussi

AFP, publié le lundi 24 juillet 2017 à 13h57

Le commissaire européen aux Affaires économiques Pierre Moscovici a salué lundi la volonté affichée par le président français Emmanuel Macron de ramener le déficit sous la barre des 3%,estimant que "gouverner" impliquait aussi d'"affronter l'impopularité".

"Il y a une volonté. Emmanuel Macron est volontaire", a estimé sur France Inter M. Moscovici, interrogé sur l'attitude du chef de l'Etat, dont la popularité a fortement baissé, sur fond de polémique sur les coupes budgétaires annoncées par l'exécutif.

"Gouverner, c'est compliqué. Gouverner, c'est aussi affronter l'impopularité, et la manière dont on affronte l'impopularité est aussi le signe de ce qu'un homme d'Etat est capable de faire", a-t-il poursuivi.

Le gouvernement a annoncé début juillet 4,5 milliards d'économies d'ici la fin de l'année, puis 20 milliards d'euros de baisse des dépenses publiques en 2018, afin de ramener le déficit sous la barre des 3% du Produit intérieur brut (PIB).

Ces mesures ont fait naître une série de critiques, notamment dans l'armée, touchée par 850 millions d'euros d'annulation de crédits en 2017, et chez les acteurs sociaux, inquiets de la baisse des aides au logement prévue à l'automne.

"C'est au gouvernement français de voir comment il entend tenir ses engagements", a estimé Pierre Moscovici, refusant de prendre position sur les mesures budgétaires annoncées par le gouvernement.

"Ce n'est pas moi qui vais lui dire quelles économies il doit faire ou quels impôts il doit baisser ou augmenter", a poursuivi le commissaire européen, assurant que les Français étaient "libres de choisir leur politique économique".

"Si la France veut et doit respecter la règle des 3% de déficit, ce n'est pas pour faire plaisir à Bruxelles. C'est un engagement que tous les pays de la zone euro ont pris ensemble", a assuré M. Moscovici.

"Emmanuel Macron a une ambition, c'est d'être leader en Europe. Pour être leader en Europe, il faut être exemplaire chez soi", a conclu l'ancien ministre de François Hollande, invitant le gouvernement à mettre en oeuvre des "réformes structurelles".

vab/fka/ggy

 
5 commentaires - France: "Gouverner", c'est "affronter l'impopularité" (Moscovici)
  • avatar
    bric2 -

    Planqué!!!!!!

  • avatar
    JEANPAIN -

    seuls les ânes tels Moscovici sont impopulaires, mais le problème est que certains Français n'élisent que des ânes sortis de l'ANE, euh de l'ENA..........
    cette fabrique apprend aux ânes a se servir alors qu'il devraient servir...........
    lui par exemple était si nul que même hollande s'en est aperçu et l'a viré.
    de plus tant qu'il est commissaire européen, il est intouchable concernant l'affaire Verdin........
    revenons à l'ENA le seul truc qu'ils y apprennent c'est ce que disait il y a 4 siècles, Mazarin à Colbert dans les diables rouges
    :"Colbert, tu raisonnes comme un pot de chambre sous le derrière d'un malade ! il y a quantité de gens qui sont entre les deux, ni pauvres, ni riches…
    Des Français qui travaillent, rêvant d'être riches et redoutant d'être pauvres ! C'est ceux-là que nous devons taxer, encore plus, toujours plus ! Ceux là ! Plus tu leur prends, plus ils travaillent pour compenser…c'est un réservoir inépuisable"............

    rien n'a changé.............

  • avatar
    makro -

    gouverner c'est affronter l'impopularité , c'est surtout vrai quand on gouverne pour les financiers qui ne font rien et qu'on vote des loi qui font passer l’argent des travailleurs dans la besace des spéculateurs! Quand on gouverne, c'est qu'on a été élu par le peuple et qu'on représente le peuple et que quand on défend VRAIMENT les intérêts du peuple il n'y a que la poignée de rapaces à affronter, gouverner c'est avoir le courage de défendre les humbles contre les voleurs.

  • avatar
    jack181 -

    faux moscovici les elus sot la pour représenté les francais!!!!!!et non pour servir les interets de quelques uns.........sur les points importants le peuple doit décidé le referendum est fait pour ca!!!!!! il est vrai que m sarkozy a baffoué la démocratie ce qui prouve le mépris des politiques pour le peuple c est bel et bien l europe a laquelle les francais avaient dis non qui est responsable du désastre actuel!!!!!!!!!!!!!!! et concernant moscovici encore un emploi fictif..............

  • avatar
    ferdu5356 -

    Moscovici : Le plus mauvais ministre de l'économie que la France ait connu ! Recyclé à Bruxelles comme Lagarde au FMI.

    avatar
    suk -

    Je n'ai jamais compris comment il a pu être nommé aux affaires économiques aux vues de sa gestion passèe.

    avatar
    JEANPAIN -

    suk tape affaire VERDIN tu comprendra pourquoi.........

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]