Grèce : le budget 2016 prévoit une contraction moins forte du PIB

Grèce : le budget 2016 prévoit une contraction moins forte du PIB

Drapeau de l'UE devant le Parthénon

A lire aussi

Boursier.com, publié le vendredi 20 novembre 2015 à 15h06

Le projet de loi de Finances 2016 définitif de la Grèce, soumis au Parlement ce vendredi, table sur une contraction du PIB moins prononcée que prévu à l'origine. Athènes table désormais sur une contraction du PIB de 0,7% l'an prochain, contre +1,3% dans la précédente estimation. Le budget confirme l'objectif d'un excédent primaire de 0,5% du PIB l'an prochain et anticipe 1,9 milliard d'euros de recettes de privatisation, en deçà de l'objectif de 3,7 milliards figurant dans le plan de renflouement de la Grèce. Le projet dévoilé vendredi montre qu'Athènes compte revenir sur le marché obligataire au second semestre 2016. La dette publique atteindrait 187,8% du PIB l'an prochain contre 180,2% cette année.

Après le vote d'une nouvelle aide

Les parlementaires avaient approuvé jeudi les mesures réclamées par les créanciers internationaux d'Athènes pour le déblocage d'une tranche d'aide financière de deux milliards d'euros et de 10 milliards d'euros supplémentaires pour la recapitalisation des principales banques du pays. Ce vote du Parlement grec fait suite à la signature en début de semaine d'un protocole d'accord entre la Grèce et ses bailleurs de fonds qui, après cette ratification, devra être approuvé par l'Eurogroupe. La question des saisies immobilières, qui bloquait les discussions entre Athènes et ses bailleurs de fonds, a donc fait l'objet d'un accord. Les créanciers voulaient les rendre plus faciles à mettre en oeuvre, contre l'avis du gouvernement, qui souhaite protéger les ménages en difficulté financière.

 
0 commentaire - Grèce : le budget 2016 prévoit une contraction moins forte du PIB
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]