Hausse inédite des prix alimentaires en juin

Hausse inédite des prix alimentaires en juin

Blé pour illustration agriculture

A lire aussi

Boursier.com, publié le jeudi 07 juillet 2016 à 16h46

Les prix alimentaires mondiaux ont augmenté en juin pour la cinquième fois consécutive, portés par la hausse du prix du sucre et de celui de la majeure partie des autres denrées de base, comme l'a indiqué jeudi la FAO (Organisation pour l'alimentation et l'agriculture). L'indice affiche une moyenne de 163,4 points, contre 156,7 points en mai, soit +4,2% en un mois. Il s'agit de la plus forte augmentation annuelle en quatre ans. Il est toutefois en baisse d'1% par rapport à la même période l'année dernière.

L'indice FAO des prix des produits alimentaires mesure la variation par mois des cours internationaux d'un panier de denrées alimentaires. Il est établi à partir de la moyenne des indices de prix de cinq catégories de produits : les céréales, les graines oléagineuses, les produits laitiers, les viandes et le sucre.

Conditions météorologiques difficiles

Parmi ces produits, le sucre arrive en tête des plus fortes hausses. Les prix ont bondi de 14,8% par rapport à mai, après une baisse de production nationale. Les pluies torrentielles qui se sont abattues au Brésil, en raison du phénomène El Nino, ont en effet affecté la culture sucrière et freiné les récoltes, alors que le pays est considéré comme le plus grand producteur et exportateur mondial de sucre.

Les conditions météorologiques difficiles ont également rendu compliquée la culture céréalière au Brésil, affectant de manière globale la valeur des produits céréaliers. Son indice de prix a alors progressé de 2,9 % de mai à juin, en raison de la rareté des produits issus du maïs notamment. Les prix des céréales sont désormais 3,9% inférieurs à leurs cours de juin 2015, a indiqué l'agence des Nations unies basée à Rome.

Seul le prix des huiles végétales est en baisse

Les prix du lait ont quant à eux progressé de 7,8% par rapport au mois dernier, en raison de perspectives incertaines en Océanie et d'une croissance plus lente de la production dans l'Union européenne. L'indice laitier de la FAO reste toutefois 14% plus bas qu'il y a un an. Pour la viande, les prix ont connu une hausse de 2,4% par rapport à mai.

Seule accalmie pour les importateurs et les consommateurs, le prix des huiles végétales qui est allé à contre-courant de la tendance générale. En effet, ils affichent une baisse de 0,8 % par rapport à mai.

L'agence onusienne a également fait quelques prévisions et a signalé une amélioration des perspectives de production. Cela concernerait surtout le blé, dont la production mondiale est estimée à 732 millions de tonnes, "soit 1% de plus que ce qui avait été prévu pour le mois de juin, principalement en raison de l'amélioration des perspectives dans l'Union européenne, la Fédération russe et aux Etats-Unis, pays qui devraient bénéficier de conditions climatiques plus clémentes", a expliqué la FAO.

 
0 commentaire - Hausse inédite des prix alimentaires en juin
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]