Ikea : des montages fiscaux en kit ?

Ikea : des montages fiscaux en kit ?©Boursier.com
A lire aussi

Boursier.com, publié le mardi 16 février 2016 à 06h50

Ikea aurait trompé le fisc des pays européens de près d'un milliard d'euros... C'est la révélation faite par un rapport rédigé par les élus écologistes du Parlement européen, dont le contenu vient d'être révélé par l'agence 'Reuters'. Le géant suédois du meuble aurait ainsi échappé à environ 1 MdE d'impôts sur la période 2009-2014 en recourant à des circuits financiers complexes entre plusieurs pays de l'Union, selon ce rapport. En France, le manque à gagner pour les services fiscaux serait de 24 millions d'euros pour la seule année 2014.

Des montages au Luxembourg, en Belgique et au Liechtenstein

Le groupe suédois a notamment fait verser par ses magasins une redevance sur leur chiffre d'affaires à une entreprise dont le siège est aux Pays-Bas, puis les sommes versées auraient transité par le Luxembourg et le Liechtenstein, explique le rapport du groupe des Verts à l'assemblée de Strasbourg. Il ajoute qu'Ikea a aussi bénéficié de montages fiscaux avantageux au Luxembourg et en Belgique.

Les conclusions du rapport ont été transmises à la Commission européenne, à qui les députés verts demandent d'enquêter sur d'éventuelles infractions aux règles fiscales communautaires.

L'Union européenne est engagée dans une lutte contre les techniques d'optimisation fiscale des grandes multinationales implantées en Europe. A l'automne dernier, la Commission a obligé les firmes à dévoiler les accords fiscaux qu'elles négocient de gré à gré avec les Etats membres. Puis, en janvier, Pierre Moscovici, commissaire en charge de la Fiscalité a présenté deux projets de directives visant à limiter l'évasion fiscale.

L'Europe représente 70% des ventes mondiales d'Ikea

Ikea a démenti lundi s'être livré à des pratiques fiscales illégales. Dans un communiqué publié en France, le groupe a affirmé qu'il "paie ses impôts dans le strict respect des réglementations nationales et internationales". Il a précisé s'être acquitté au cours de son exercice fiscal 2014/2015 d'"environ 822 millions d'euros en impôts sur les sociétés à l'échelle internationale, soit un taux d'imposition réel légèrement supérieur à 20%". En 2014/2015, Ikea a réalisé 32,7 MdsE de chiffre d'affaires mondial, pour un bénéfice net de 3 MdsE.

Ikea ne donne pas de détails sur l'Europe, qui représente 70% de ses ventes mondiales. Le groupe précise cependant qu'en France, il a payé 47,5 millions d'euros d'impôt sur les sociétés en 2014, pour un chiffre d'affaires de 2,4 MdsE, en quasi-stagnation, ce qui a porté le groupe à ralentir le rythme de ses ouvertures de magasins dans l'hexagone...

 
0 commentaire - Ikea : des montages fiscaux en kit ?
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]