Immobilier : l'activité locative se redresse, pas les loyers

Immobilier : l'activité locative se redresse, pas les loyers©Boursier.com
A lire aussi

Boursier.com, publié le mercredi 25 novembre 2015 à 14h25

Le marché locatif retrouve des couleurs, selon les résultats du dernier baromètre réalisé par l'observatoire Clameur. La mobilité loctive "s'est  redressée  bien  plus  fortement  que  durant  les  dernières années, retrouvant les niveaux élevés qui se constataient avant la grande dépression", souligne-t-il. En revanche, les loyers reculent toujours, une situation inédite depuis 1998.

La mobilité locative se redresse

Du côté de l'activité, l'observatoire rappelle que la moyenne de la mobilité locative sur la période 1998-2015 s'établit à 28,9%. Cette année, elle se situe au-dessus, à 30,9% un plus haut jamais enregistré sur la période et contre 27% en 2014. Dans certaines régions, à savoir l'Aquitaine, la Basse-Normandie et la Franche-Comté, ce taux est même légèrement supérieur à 40%. Dans ce paysage, l'Ile-de-France fait figure d'exception (23,1%). La pénurie de l'offre locative explique en grande partie cette situation, qui devrait s'aggraver avec l'encadrement des loyers, estime l'observatoire. L'étude montre par ailleurs que, si dans la capitale, le manque de logement explique la faible mobilité, les prix ne sont pas la cause de cette situation : "l'activité se contracte toujours dans le Limousin où les loyers sont parmi les moins élevés, alors qu'elle se redresse sur d'autres où les loyers sont parmi les plus élevés (dans le Languedoc Roussillon ou en PACA), peut-on lire dans l'étude.

Recul des loyers

Concernant le niveau des loyers, l'observatoire Clameur note que "depuis 2011, dans 80% des villes de plus de 148.000 habitants, ils ont augmenté moins vite que l'inflation (en moyenne chaque année, +1.1% d'après l'Insee de 2011 à 2015)", précisant qu"ils ont même reculé à Angers, au Havre, à Lille, à Marseille, à Nîmes ou à Saint Etienne". A fin novembre 2015, le repli est de 1,1% en glissement annuel, dont -2,4% pour "les studios et une pièce", -1% pour "les deux pièces" et -0,3% pour "les trois pièces". Les loyers des "quatre pièces" progressent de +0,4%, un rythme bien plus lent qu'en 2014 (+2,9%).

 
0 commentaire - Immobilier : l'activité locative se redresse, pas les loyers
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]