"Je ne cèderai pas" sur la loi Travail, prévient Hollande

"Je ne cèderai pas" sur la loi Travail, prévient Hollande

François Hollande

A lire aussi

Boursier.com, publié le mardi 17 mai 2016 à 09h36

"Je ne céderai pas" sur la loi Travail, a assuré sur Europe 1 François Hollande mardi matin, alors que le mouvement contre ce texte se poursuit, avec de nouvelles journées de grève et de manifestations au programme ce mardi et jeudi. "Cette loi, qui est en débat, y compris dans la rue, elle va passer", a promis le chef de l'Etat. La CGT, FO, FSU, Solidaires, l'Unef, l'UNL et la Fidl ont organisé ces deux nouvelles journées de mobilisation, pariant sur un regain de colère après le passage en force du gouvernement, qui a eu recours à l'article 49-3 de la Constitution pour faire adopter le texte porté par la ministre du Travail Myriam El Khomri.

Interrogé sur les affrontement entre manifestants et forces de l'ordre et l'intervention de casseurs en marges des manifestations contre la loi Travail, le chef de l'Etat a dit : "Manifester, c'est un droit, casser c'est un délit, donc ce sera puni." "Nous devons faire très attention" à la violence lors de ces manifestations, a ajouté François Hollande, précisant que des consignes en ce sens avaient été données.

Réponse en décembre

Interrogé sur ses ambitions pour 2017, le chef de l'Etat a indiqué qu'il donnerait sa réponse sur une nouvelle candidature à l'Elysée "au mois de décembre". 'Il ne peut pas y avoir de candidature vers les Français s'il n'y a pas un espoir. Il ne s'agit pas seulement de revendiquer un bilan, même s'il vaut mieux qu'il soit bon", a argumenté François Hollande, qui a fait du recul du chômage en France une des conditions essentielles à sa candidature.

"Nous avons depuis le début de l'année 50.000 chômeurs en moins. Mais je ne vais pas faire de prophétie. Je me bats tous les jours, avec le gouvernement. La bataille n'est pas gagnée. Elle ne le sera que lorsqu'on aura sur plusieurs mois une baisse continue du chômage. Ce serait téméraire, voire mensonger, de dire que, parce qu'on a une croissance de 1,5%, on va pouvoir faire baisser massivement le chômage", a-t-il déclaré. Le nombre de demandeurs d'emploi de catégorie A (sans aucune activité) s'est contracté de 1,7% sur un mois en mars, à 3.531.000, soit 60.000 personnes de moins qu'à fin février, mais les chiffres font le yoyo depuis plusieurs mois.

 
1 commentaire - "Je ne cèderai pas" sur la loi Travail, prévient Hollande
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]