L'activité se contracte en Grande-Bretagne, suite au "Brexit"

L'activité se contracte en Grande-Bretagne, suite au "Brexit"

Londres Big Ben Métro

A lire aussi

Boursier.com, publié le vendredi 22 juillet 2016 à 18h02

Un mois après la décision prise par les Britanniques de sortir de l'UE, les effets du "Brexit" se font ressentir sur l'économie. L'indice flash de l'activité (services et industrie manufacturière) calculé par l'institut Markit Economics est ressorti à seulement 47,7 en juillet après 52,4 en juin, son plus bas niveau depuis avril 2009. Rappelons par ailleurs qu'en dessous de 50, l'indice témoigne d'une contraction de l'activité.

"Dramatique"

Chris Williamson, chef économiste chez Markit qualifie la contraction observée en juillet de "dramatique". "Ce ralentissement s'explique par des annulations de commandes, le manque de nouveaux ordres mais aussi le report ou l'arrêt de projets, le plus souvent attribués d'une manière ou d'une autre au Brexit", déplore-t-il.

Contraction du PIB de 0,4% au T3?

Compte tenu des résultats obtenus lors de cette enquête de conjoncture, Markit table sur une contraction du produit intérieur brut de 0,4% au troisième trimestre. Cela dépendra de l'évolution constatée en août : juillet peut représenter une parenthèse ou la contraction peut se poursuivre. Markit laisse cependant entrevoir peu d'espoir, au moins à court terme, "compte tenu de l'effondrement du volume d'affaires en attente dans le secteur des services".

Le Comité monétaire de la Banque centrale d'Angleterre (BoE) a relevé sa prévision de croissance au Royaume-Uni pour le deuxième trimestre, à 0,5% contre 0,3% auparavant le 14 juillet dernier. Il a aussi ajouté que la croissance ralentirait suite au référendum.

 
0 commentaire - L'activité se contracte en Grande-Bretagne, suite au "Brexit"
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]