L'Autorité de la concurrence plus souple face à Canal+

L'Autorité de la concurrence plus souple face à Canal+

Canal Plus

A lire aussi

Boursier.com, publié le jeudi 22 juin 2017 à 14h40

L'Autorité de la concurrence lâche du lest face à Canal+... Elle a annoncé jeudi un assouplissement partiel des contraintes imposées au groupe de télévision, alors que ce dernier doit faire face à une concurrence grandissante des plateformes américaines et du géant des télécoms Altice.

Le gendarme de la Concurrence, qui devait réexaminer les obligations imposées à la filiale de Vivendi en 2012 et 2014, a fixé un nouveau cadre qui s'imposera au numéro un de la télévision payante en France jusqu'au 31 décembre 2019, avant de disparaître. "Il y a des contraintes qui sont desserrées, d'autres qui sont maintenues. On a fait quelque chose d'assez chirurgical", a expliqué la présidente de l'Autorité Isabelle de Silva devant les journalistes.

Moins de contraintes

Parmi les principaux assouplissements, Canal+ n'aura désormais plus de contraintes pour acquérir des droits sur des films auprès des grands studios américains. Il pourra également distribuer une chaîne en exclusivité mais de façon encadrée puisqu'il aura l'obligation de proposer cette chaîne à d'autres acteurs du marché sous la forme d'offre indépendante, non incluse dans leurs bouquets. Canal+ gardera toutefois la main sur sa commercialisation.

"Cette décision (...) témoigne d'une prise en compte partielle par l'Autorité de la concurrence des bouleversements passés et à venir dans les marchés de la télévision payante et gratuite, marqués par l'émergence rapide de concurrents puissants particulièrement actifs dans l'acquisition de contenus audiovisuels", a réagi dans un communiqué Canal+.

Peu de changements pour le cinéma

Cette mesure pourrait raviver les spéculations sur une alliance renforcée entre Canal+ et les chaînes qataries beIN Sports qui avaient négocié un accord de distribution exclusive l'an dernier, retoqué in fine par l'Autorité de la concurrence.

L'institution a en revanche estimé que Canal+ continuait de jouer un rôle de premier plan pour le cinéma français et a maintenu en grande partie ses obligations en la matière.

 
0 commentaire - L'Autorité de la concurrence plus souple face à Canal+
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]