L'embellie se poursuit dans le bâtiment

L'embellie se poursuit dans le bâtiment©Boursier.com
A lire aussi

Boursier.com, publié le lundi 25 juillet 2016 à 16h05

Les dernières données de l'Insee sont positives pour l'immobilier neuf. L'institut de la statistique publie mardi plusieurs études, qui montrent notamment que la progression de la demande de logements neufs se confirme en France et que le climat conjoncturel s'améliore nettement dans l'artisanat du bâtiment.

Comme le montrait la semaine dernière le dernier rapport d'activité de la Capeb (Confédération de l'artisanat et des petites entreprises du bâtiment), l'Insee indique que les artisans du bâtiment sont nettement moins nombreux qu'en avril à évoquer une baisse de leur activité au cours de la période récente. Le solde d'opinion correspondant à leurs anticipations pour les prochains mois s'inscrit également en nette progression, atteignant un plus haut depuis avril 2011. Il se situe légèrement au-dessus de sa moyenne de longue période. L'opinion des artisans sur les perspectives globales du secteur connaît également une embellie, le solde correspondant dépassant nettement sa moyenne de long terme pour la première fois depuis juillet 2011.

La plupart des voyants dans le vert

L'Insee a également interrogé les professionnels sur la promotion immobilière. Leur solde d'opinion sur l'état de la demande, qui s'était nettement redressé lors de la précédente édition de l'enquête au mois d'avril, a continué de progresser pour repasser au-dessus de sa moyenne de long terme et atteindre un niveau inédit depuis la fin 2010, souligne l'Insee. Les perspectives de mises en chantier pour les trois prochains mois s'améliorent également, qu'il s'agisse des logements destinés à la vente et de ceux destinés à la location. Les soldes d'opinion correspondants dépassent les moyennes de long terme associées. Si les promoteurs sont légèrement plus nombreux qu'en avril à signaler une baisse de leur stock de logements invendus, le solde d'opinion correspondant reste supérieur à sa moyenne de long terme.

Concernant les travaux publics, "les entrepreneurs sont plus nombreux qu'en avril à indiquer une hausse de leur activité passée et à venir", indique l'Insee. Que la clientèle soit publique ou privée, les soldes sur l'activité passée et prévue se redressent et deviennent, à l'exception de l'activité passée à destination de la clientèle publique, supérieurs à leur moyenne de long terme. Le solde correspondant à l'activité prévue retrouve son niveau d'avril 2011. Le bémol vient des carnets de commandes, puisqu'une large part d'entrepreneurs les juge inférieurs à la normale pour cette période de l'année. Le solde correspondant reste très inférieur à sa moyenne de longue période.

 
0 commentaire - L'embellie se poursuit dans le bâtiment
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]