L'essor des robots-conseillers profitera aux acteurs traditionnels

L'essor des robots-conseillers profitera aux acteurs traditionnels
A lire aussi

LesEchos, publié le mardi 21 mars 2017 à 05h03

Les « robo-advisors », une menace pour les acteurs traditionnels de la gestion d'actifs ? Une opportunité plutôt, à en lire la dernière enquête de Morgan Stanley* sur le sujet. Non seulement les robots-conseillers ne seraient pas de nature à déstabiliser les poids lourds du secteur, mais ces derniers seraient en fait les mieux placés pour profiter de leur essor.

Le marché est prometteur. Il pourrait représenter 6.500 milliards de dollars d'ici à 2025... voire 13.000 milliards de dollars dans les projections les plus optimistes. Les start-up qui ont été les premières à s'aventurer sur le créneau - le marché a commencé à se développer il y a dix ans aux Etats-Unis - ne seront donc pas forcément celles qui en profiteront le plus. Les acteurs les mieux placés ? En Europe…

Lire la suite sur LesEchos

 
0 commentaire - L'essor des robots-conseillers profitera aux acteurs traditionnels
  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]